Nos courriers

Depuis 1979, les médias les plus téméraires parlent à grand-peine des morts africains en fin d'émission, la faute à ces satanés « accidents de circulation » probablement aux torts de ces nègres de piétons.
D'ailleurs, toutes les victimes africaines, tombées jusque-là sous les roues du Paris-Dakar sont anonymes, presque invisibles.
A partir d'aujourd'hui, elles ne le seront plus...
Vendredi 13 janvier 2006, Boubacar DIALLO (10ans), Guinéen, est tué par Maris SAUKANS et Andris DAMBIS concurrents n°420 (Auto) du Paris-Dakar
Samedi 14 janvier 2006, Mohamed NDAW(12 ans), Sénégalais, est tué par une voiture d'assistance du Paris-Dakar.
Pour ces 2 enfants, SHERAZE et les Minots ont chanté "Stoppez le Dakar" à Marseille. A écouter et à télécharger sur le site.
Actions supprimer le Rallye Dakar sur le site
Pétition en ligne : http://www.gopetition.com/petitions/appel-suppression-du-rallye-dakar.html

L'équipe de campagne de José Bové représentée par Maxime Combes a affirmé n'avoir rien à voir avec Bernard Fischer et se désolidarise des propos tenus.
La réponse de José Bové est parvenue au Collectif Actions pour les Victimes du Dakar le 14 avril 2007 au soir et le dernier clip vidéo "Dakar le Barbare" en tient compte.
http://www.dailymotion.com/Balkys/video/x1q1ej_dakar-le-barbare/1

Ce courrier a été envoyé à B. Fischer et à l’équipe de campagne parisienne de José Bové, à l’équipe de Dieudonné Mbala Mbala ainsi qu’à l’équipe de campagne de Jean-Marie Le Pen.

Suite à la lettre envoyée à tous les candidat(e)s à l’élection présidentielle 2007, sur le Rallye Dakar,

Bernard Fischer du staff de campagne de José Bové m’a téléphoniquement fait part, le 9 avril 2007, de ceci :
L’équipe de campagne parisienne de José Bové refuse de soumettre les questions du Collectif Actions pour les Victimes anonymes du Dakar au candidat à la présidentielle 2007 au motif de la signature de Dieudonné censé représenter le Front National et du fait que certaines associations, notamment les Ogres qui lui seraient proches sont membres et/ou signataires de la campagne Stop-rallyedakar.
Bernard Fischer m’a sommé de prendre langue avec l’équipe marseillaise de José Bové et de m’entendre avec elle, puis de cesser l’affichage jugée ostentatoire du soutien apporté par Dieudonné Mbala Mbala et des associations qui lui sont proches sur le site Stop-rallyedakar (à vous de juger sur la page "Ils nous soutiennent du site ).

Voici les précisions et réponses que j’ai donné à Bernard Fischer et que j’apporte aux membres du Cavad, aux amis, aux sympathisants ainsi qu’aux intéressés.

1) La lettre du Cavad est envoyée aux candidat(e)s à la présidentielle 2007 et non aux équipes de campagne d'un candidat. 3 questions sont posées à un homme ou à une femme qui désire occuper les plus hautes fonctions de l’Etat et qui sollicite nos suffrages. C’est la réponse du candidat José Bové aux 3 questions posées sur le désordre sociétal que représente le Rallye Dakar qui importe au Cavad. Que le candidat se détermine par rapport à un tiers et à un souci auquel le Cavad est étranger est laissé à l’appréciation des électrices et des électeurs.

2) M. Dieudonné Mbala Mbala qui a signé la pétition comme 24.500 anonymes et apporté son soutien comme quelques autres courageuses personnalités, ne fait pas partie du Cavad, n’est pas à l’initiative du combat contre le Rallye Dakar et ne s’y est jamais impliqué. Le Cavad ne saurait donc être l’exemple pour je cite « que Dieudonné comprenne les conséquences de ses actes »

3) Le Cavad n’est pas responsable des prises de positions politiques et sociales d’un signataire ou d’un soutien n'ayant pas préalablement demandé aux autres signataires et soutiens de la pétition leur couleur politique, leur casier judiciaire ou leur orientations sexuelle.

4) Le Cavad ne saurait céder au terrorisme intellectuel ni au chantage de l’équipe parisienne de José Bové qui affirme qu’en acceptant la signature de Dieudonné Mbala Mbala, le Cavad fait la promotion du FN et de Jean-Marie Le Pen.

5) Enfin, le Cavad demande à l’équipe de campagne parisienne de José Bové d’émettre officiellement les mêmes injonctions au personnel politique français, aux médias français, aux électeurs et électrices du FN si ils arrivent à tous les identifier.
D’être logique et cohérente dans sa démarche en demandant officiellement la dissolution d’un parti (Le Front National) qui fait partie du paysage politique français depuis des lustres mais que cette équipe de campagne semble découvrir et dont elle prend le prétexte pour ne pas condamner, voire pour soutenir en sous-main et à bon compte, les crimes et exactions commis en Afrique par l’entreprise privée Amaury Sport Organisation avec l'argent du contribuable français.

Claire Aymes, porte-parole du Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar
Assassiner des enfants n’est pas un sport !
To assassinate chidren is not a sport !
http://www.stop-rallyedakar.com

QUI SOMMES NOUS

Un Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar ( CAVAD) s’est constitué le 22 janvier 2006 à Marseille pour obtenir:
1) la suppression du Rallye Dakar
2) la juste réparation pour les victimes anonymes de ce rallye indécent