Nos courriers

Depuis 1979, les médias les plus téméraires parlent à grand-peine des morts africains en fin d'émission, la faute à ces satanés « accidents de circulation » probablement aux torts de ces nègres de piétons.
D'ailleurs, toutes les victimes africaines, tombées jusque-là sous les roues du Paris-Dakar sont anonymes, presque invisibles.
A partir d'aujourd'hui, elles ne le seront plus...
Vendredi 13 janvier 2006, Boubacar DIALLO (10ans), Guinéen, est tué par Maris SAUKANS et Andris DAMBIS concurrents n°420 (Auto) du Paris-Dakar
Samedi 14 janvier 2006, Mohamed NDAW(12 ans), Sénégalais, est tué par une voiture d'assistance du Paris-Dakar.
Pour ces 2 enfants, SHERAZE et les Minots ont chanté "Stoppez le Dakar" à Marseille. A écouter et à télécharger sur le site.
Actions supprimer le Rallye Dakar sur le site
Pétition en ligne : http://www.gopetition.com/petitions/appel-suppression-du-rallye-dakar.html

Écrit par Claire Aymes.

 

C O M M U N I Q U E
Première Edition du Rallye Dakar Etudiants


Informés par la rédaction d’un média qui sollicitait une interview, nous avons appris le lancement de cette nouveauté « sportive » dès le 30 juillet prochain.
Nous n’attendions pas moins du cynisme d’Amaury Sport Organisation que la mise en place d’un dérivé du rallye de la Honte Dakar.
Ce rallye Dakar Etudiant est manifestement une déclinaison destinée à toucher une autre cible que celle des racistes nostalgiques de l’Afrika Korps (ainsi qu’ils ont été surnommés en 1984 par le quotidien ivoirien Fraternité matin), qui les accompagne depuis 28 ans et qui commence malgré tout à poser des questions d’éthique gênantes.
Quoi de plus intéressant pour des adultes racistes et malveillants qui veulent pérenniser une activité décadente que de tester une formule adressée aux jeunes, étudiants de préférence pour la caution intellectuelle et dont la naïveté et l’honnêteté permettra toutes les manipulations?
· Faire croire à de jeunes gens qu’ils sont des héros en herbe qui vont vivre une audacieuse aventure humaine, porteurs et dépositaires d’une mission civilisatrice ;
· Leur faire croire qu’au bout de 15 étapes d’une journée, ils vont connaître l’Afrique, ses grands espaces et ses habitants alors qu’ils n’auront rien vu hors bivouac, trop occupés à traverser à une allure folle les villages pour admirer ou apprendre quoi que ce soit, ou même seulement pour dire bonjour ;
· Leur faire croire que d’apporter 1 ou 2 pompes à eau, des cahiers et quelques livres comme cadeaux en feront des héros utiles qui reviendront l’esprit en paix, gavés d’exotisme et encore faut-il que cette caricature d’humanitaire soit adaptée et puisse survivre durablement au passage express de nos jeunes aventuriers ;
Relève de la plus grande malhonnêteté intellectuelle. Mais Amaury Sport Organisation et son ignoble rallye ne sont plus à un péché près. On ne pouvait attendre moins d’eux.
Cette cible constitue en outre un véritable réservoir de futurs participants pour la version hard et adulte de l’Escadron de la Mort Dakar.
La vraie morale du Rallye Dakar est désormais identifiée : l’argent permet tout, même l’insulte à la vie et à la pauvreté.
Est-ce que les étudiants en question et leurs familles sont réellement préparés à balayer leur humanité, leur éthique, leur décence et leur sens de l’honneur pour embrasser les valeurs plus que douteuses d’Amaury Sport Organisation et du sinistre rallye Dakar, telle est la question.
La caravane publicitaire de la Mort continue donc de dicter sa loi aux Etats africains. Tout le monde a compris que les centaines de millions d’euro engrangés par Amaury Sport Organisation justifient largement les assassinats déguisés et les meurtres sponsorisés.
Pour le même coût, nous aurons désormais un escadron de la mort patenté et le rallye light baby.
Jusqu’à quand ? Quand jugera t-on ces meurtriers légaux sponsorisés et financés par les deniers publics ainsi que leurs indignes acolytes africains.
Le Cannonball Run britannique a subi il y a quelques semaines un énergique coup de semonce. Riches chauffards arrêtés, jugés et condamnés ; voitures confisquées et amendes à l’avenant. Les anglais n’en sont pas encore revenus. L’Etat français a clairement signifié que nul ne saurait porter atteinte à la vie des citoyens français sur le sol français. Tout ce que ce se permet le rallye Dakar sur les pistes africaines.
Les chefs d’Etats Africains qui laissent la riche racaille européenne perpétrer des exactions sans protéger leurs ressortissants oublient le mépris sans nom qui préside à l’élaboration même de ces rallyes. Le mépris sans nom dans lequel leurs amis du Dakar les tiennent personnellement et qu’ils ne manqueront jamais de leur exprimer dès qu’ils ne leur seront plus utiles.
Tout le monde se souvient des obsèques de Léopold Sédar Senghor. Que n’avait-t-il pas apporté au rayonnement de la France pourtant ?
De l’humiliation infligée et subie il y a peu de mois encore à un autre ex-dirigeant africain dans un aéroport occidental ?
La corruption et la cupidité ne sauraient seules justifier un tel manque de respect aux populations autochtones et un tel manque d’honneur personnel.
L’Humanitaire est à nouveau mise à contribution dès lors qu’il s’agit de justifier les actes susceptibles d’interpeller les consciences.
Et il a le dos large, l’argument choc. C’est un mal rallyedakarien que de n’avoir pas le courage d’assumer ses turpitudes.
Que Amaury Sport Organisation et son Rallye Dakar Etudiants assument leur vocation de jeu de négriers des temps modernes pour gosses de riches et qu’ils cessent de brandir un volet humanitaire alibi. Personne n’est dupe, même et surtout pas les africains.
Quand on sait que le Rallye Dakar gaspille en 2 ou 3 semaines une somme supérieure au budget de l’éducation au Mali ou en Mauritanie, on reste rêveur. Et le rallye Baby fonctionnement exactement sur le même modèle.
Une petite équipe sincère et motivée peut avantageusement utiliser tout cet argent pour de vrais projets humanitaires (mise en place, formation de relais locaux, et suivi sur le long terme).
Nul besoin de dévaster des contrées souvent protégées et d’étaler sa richesse insolente de nantis devant des gens certes pauvres mais dignes qui sont les véritables héros par leur lutte quotidienne et incessante pour la survie.
Le CAVAD a lancé une pétition pour la suppression du rallye Dakar qui peut être signée en ligne. Un site a été mis en place http://www.stop-rallyedakar.com
Nous interpellons les associations africaines, françaises et européennes, les personnalités politiques africaines, françaises et européennes, les organisations syndicales et politiques. Nous informons les sponsors et leur demandons clairement si il est bon pour leur image de continuer d’associer leurs noms à celui d’assassins légaux.
Nous demandons aux gouvernements des pays traversés de refuser leurs concours à cette débauche indécente.
Nous sommes déterminés à informer toutes les opinions publiques afin que tous ensemble, nous mettions un terme à ce désordre sociétal d’autant plus navrant qu’il émane d’une organisation qui demeure sous la tutelle du pays des Droits de l’Homme.
En attendant la prochaine fulgurance rallyedakarienne enrobée d’humanitaire et mâtinée de relents coloniaux racistes.
Marseille, le 26 juillet 2006
Pour le CAVAD
Claire Aymes
http://www.stop-rallyedakar.com
Le CAVAD: Alliance Noire Citoyenne, Association des Femmes d’Outre-Mer et d’Horizons Multiples, Amicale Français d’Origine Africaine, Association BERACA, Association Le CLAN, Tam-Tam Dak’Out, Comité Non au Dakar, CUBARTE, Les Damnés de la Terre, EEPaca, Euro-Minorités, Génération Ecologie, Monde des Cultures Dambé, Mouvement pour une Nouvelle Humanité, Mouvement Y’en a marre du Dakar, Regroupement Travailleurs Sénégalais en France, Réseau Action Conso, Les Ogres, Planète Non Violence, ECOFORUM, QUIBLA, AFRIKARA, AFRICULTURES
,

QUI SOMMES NOUS

Un Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar ( CAVAD) s’est constitué le 22 janvier 2006 à Marseille pour obtenir:
1) la suppression du Rallye Dakar
2) la juste réparation pour les victimes anonymes de ce rallye indécent