Coulisses

Depuis 1979, les médias les plus téméraires parlent à grand-peine des morts africains en fin d'émission, la faute à ces satanés « accidents de circulation » probablement aux torts de ces nègres de piétons.
D'ailleurs, toutes les victimes africaines, tombées jusque-là sous les roues du Paris-Dakar sont anonymes, presque invisibles.
A partir d'aujourd'hui, elles ne le seront plus...
Vendredi 13 janvier 2006, Boubacar DIALLO (10ans), Guinéen, est tué par Maris SAUKANS et Andris DAMBIS concurrents n°420 (Auto) du Paris-Dakar
Samedi 14 janvier 2006, Mohamed NDAW(12 ans), Sénégalais, est tué par une voiture d'assistance du Paris-Dakar.
Pour ces 2 enfants, SHERAZE et les Minots ont chanté "Stoppez le Dakar" à Marseille. A écouter et à télécharger sur le site.
Actions supprimer le Rallye Dakar sur le site
Pétition en ligne : http://www.gopetition.com/petitions/appel-suppression-du-rallye-dakar.html

 

Face à une sécheresse intense ayant entraîné une pénurie d'eau sans égale dans le pays, la population ne digère pas l'investissement de plusieurs millions de dollars de l'argent public pour le passage en Bolivie d'un indigne rallyedakar au lieu de donner la priorité aux projets de l’eau. D'où les nombreuses manifestations depuis l'annonce officielle de la venue du rallye de sinistre mémoire.

Il a fallu envoyer pas moins de 110 policiers pour arrêter 4 jeunes étudiantes,
Violeta Tamayo Oliver, Daniela Troche Guzman, Reyna Zúñiga et Ninon Gamarra
qui manifestaient contre le rallyedakar ce 7 janvier 2017 à La Paz.

D'autres témoins disent que ce sont 5 personnes qui ont été interpellées.
Il faut dire que les banderoles ne laissaient aucun doute sur les motifs de la colère des manifestants :

« La merveilleuse ville de La Paz sans eau et Bienvenue au Dakar ? »,
La Paz a besoin d'eau, pas du Dakar »

L’information a été également confirmée par le professeur José Luis Álvarez, chef de file du Magistère de La Paz, qui a regretté que certaines personnes soient arrêtées, « juste pour avoir exprimé publiquement leur protestation et écrit sur la forme d’affiches ».
« Les enseignants ont également été attaqués et violentés par des inconnus. Le gouvernement recrute les gens qui commettent des agressions dans ce type de manifestations », a t-il fait remarquer.

Après plusieurs heures de protestations des militants devant les locaux de la police de la rue Pando et devant l'importante présence des médias locaux, les personnes arrêtées ont été libérées, sous les acclamations des autres manifestants.
D’autres manifestations contre le rallyedakar ont eu lieu sur la route La Paz - El Alto, où des défenseurs de l'environnement et de la cause animale sont venus exprimer leur opposition.

La caravane de la Honte a trouvé refuge dans la caserne du Collège Militaire de Irpavi pour sa journée de pause.

 

 

 

 

 

QUI SOMMES NOUS

Un Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar ( CAVAD) s’est constitué le 22 janvier 2006 à Marseille pour obtenir:
1) la suppression du Rallye Dakar
2) la juste réparation pour les victimes anonymes de ce rallye indécent