Coulisses

Depuis 1979, les médias les plus téméraires parlent à grand-peine des morts africains en fin d'émission, la faute à ces satanés « accidents de circulation » probablement aux torts de ces nègres de piétons.
D'ailleurs, toutes les victimes africaines, tombées jusque-là sous les roues du Paris-Dakar sont anonymes, presque invisibles.
A partir d'aujourd'hui, elles ne le seront plus...
Vendredi 13 janvier 2006, Boubacar DIALLO (10ans), Guinéen, est tué par Maris SAUKANS et Andris DAMBIS concurrents n°420 (Auto) du Paris-Dakar
Samedi 14 janvier 2006, Mohamed NDAW(12 ans), Sénégalais, est tué par une voiture d'assistance du Paris-Dakar.
Pour ces 2 enfants, SHERAZE et les Minots ont chanté "Stoppez le Dakar" à Marseille. A écouter et à télécharger sur le site.
Actions supprimer le Rallye Dakar sur le site
Pétition en ligne : http://www.gopetition.com/petitions/appel-suppression-du-rallye-dakar.html

Les coulisses du rallye Dakar, tous ce que les médias ne vous disent pas, et ce n'est pas faute d'envoyer des centaines de journalistes suiveurs...très suiveurs!

Caramba ! Après l’inénarrable opération coke en stock de l’année dernière, le narco-Dakar s’est fait prendre les roues dans le cambouis. Cette année 2011 est définitivement funeste pour la Caravane de la Mort….comme pour d’autres dictateurs. Il l’a joyeusement fait en Afrique, en toute impunité. 
En Amérique du Sud, il n’est plus à la fête. 
Le rallye de la Mort devenu écologiste a laissé derrière lui des résidus dangereux!!!
Il l’a toujours fait mais là, il y a les preuves et elles sont irréfutables.
Asticoté par la FUNAM, le Secrétariat à l’environnement de la Nation a informé qu'il avait détecté des problèmes dus aux résidus dangereux que les différents ateliers mobiles (qui assistaient les véhicules concurrents du rallye Dakar 2011) ont laissé à San Juan. 

Des inspecteurs de la Direction de Résidus Dangereux du Secrétariat à l’Environnement et Développement Soutenable de la Nation ont constaté une gestion incorrecte des résidus dans la propriété hébergeant le bivouac de la ville de San Juan le jour vendredi 14 janvier 2011.
Enquêtant conformément à la loi sur les résidus dangereux, les inspecteurs ont observé que les résidus produits dans la propriété par les véhicules et leurs équipements de maintien mécanique ont été accumulés dans des sacs jaunes sans étiquetages ni classification entre les résidus solides urbains et les résidus dangereux.  
Les inspecteurs se sont emparés de ces résidus juste avant qu'ils ne soient jetés dans une décharge municipale. 

Une chance car sans cela, les résidus auraient ensuite été déposés dans un remplissage (vide) sanitaire, « en protection de la santé de la population et l’environnement en général » a précisé le communiqué. 
Le secrétariat a obligé les organisateurs du sale rallye Dakar à transférer les résidus dangereux vers une société habilitée à traiter ce type d'ordures sans écarter l’application de l’amende économique ou sanction prévue par la loi. 
Source : Secrétariat Atmosphère et Développement Soutenable 
 

Plainte de la FUNAM contre le rallye Dakar 2011: Texte original du jugement du 13 janvier 2011 prononçant le contrôle des voitures du rallye Dakar 2011 et autorisant l’application des sanctions selon la loi argentine. (Remerciements à Mario)

Plainte de la FUNAM contre le rallye Dakar 2011: Texte original du jugement du 13 janvier 2011 prononçant le contrôle des voitures du rallye Dakar 2011 et autorisant l’application des sanctions selon la loi argentine. (Remerciements à Mario)

 Señor Ministro de Gobiernode la provincia de CórdobaCarlos Alberto Caserío Víctor Hugo Chiapero, Fiscal de Instrucción de Feria del Segundo Turno, se dirige al Sr. Ministro de Gobierno en relación a los autos caratulados Denuncia formulada por Montenegro, Raúl Alberto c/ Miguel Ledesma y otros" (Den. N° 002/2011 – Expediente N° 263407), a los fines siguientes:

I.- Los hechos puestos en conocimiento por ante esta autoridad judicial, podrían configurar delitos perseguibles de oficio por parte de funcionarios públicos dependientes de esa cartera a su cargo, relacionados a la organización y control de los vehículos automotores involucrados en el Rally Dakar, en los tramos de enlace en que los corredores y vehículos de apoyo compartieron tramos de rutas provinciales, con usuarios particulares. – 

II.- Que al tratarse -según lo denunciado-, de posibles omisiones de deberes a su cargo, u ordenes contrarias a disposiciones reglamentarias vigentes contenidas en los Códigos de Tránsito y Contravencional Vigente, por parte de funcionarios públicos, se abre la competencia de esta Fiscalía de Instrucción de Feria para verificar la existencia histórica de los eventos anoticiados, identificar a sus autores, cómplices e instigadores, y evitar las consecuencias ulteriores o efectos de los delitos que aparecieran cometidos.-

III.- En ese marco y en razón de la inminencia de un nuevo tramo de la competencia dentro del territorio provincial, donde probablemente se tendrá previsto el tránsito de los vehículos afectados a la competencia en sectores de ruta a compartir con vehículos particulares, se insta al señor Ministro a que disponga lo necesario para asegurar la cobertura necesaria de personal afectado al control de la seguridad, para evitar infracciones de tránsito y conducción peligrosa de vehículos, que puedan afectar la integridad de terceras personas y cosas.-

IV.- Por último, se hace saber al señor Ministro, que como parte integrante de los hechos presuntamente delictivos que contiene la denuncia formulada por el señor Raúl Alberto Montenegro (por derecho propio y en su carácter de Presidente de la Fundación para la defensa del ambiente-FUNAM), se pone en conocimiento infracciones de tránsito por parte de distintos corredores del Rally Dakar -algunos de ellos extranjeros-, presentando prueba documentada de los mismos, por lo que, de corresponder la actuación inmediata de la autoridad de aplicación, para la aplicación de las sanciones legales que correspondan, se pone a disposición el material presentado por el denunciante, a los fines que hubiere corresponder, solicitándose asimismo que, de haberse confeccionado actas de infracciones a raíz de dichos sucesos, se remitan copias certificadas de las mismas a esta sede judicial, para ser agregadas a la causa .

Saludo a Ud. atentamente.
[Víctor Hugo Chiapero, Fiscal de Instrucción de Feria del Segundo Turno].

EN RESUME:

Les faits dénoncés sont passibles de poursuites par le Ministère Public et les autorités compétentes.
Les véhicules du rallye Dakar seront contrôlés sur les parcours où ces voitures partagent les routes de la province avec les usagers de la route. 
Selon la plainte déposée, les dispositions du Code de la Route n’ont pas été respecté par les autorités compétentes et requièrent une enquête identifiant les auteurs et les complices afin de prévenir d’autres infractions semblables. 
Qu’au vu de l’imminence de retour de la course (à Cordoba) toutes les mesures soient prises tant en sécurité qu’en personnel pour éviter les dommages sur les tiers et leurs biens. 
Que les infractions seront notifiées en recommandé aux coureurs concernés dont certains sont étrangers afin que les sanctions appropriées soient appliquées.

 


 

 

Le fait n’aurait pas attiré l’attention du Cavad si  l’ordre n’avait été donné et respecté de ne surtout pas divulguer le nom des victimes. 

Le fait n’aurait pas attiré l’attention du Cavad si  l’ordre n’avait été donné et respecté de ne surtout pas divulguer le nom des victimes. 
Le directeur du Service de Santé Arica, le Dr Magdalena Gardilcic, a dit aux médias qu'un homme de 24 années était décédé dans la matinée et que deux autres hommes, l’un de 23 ans et l’autre de 22 ans ont été blessés et hospitalisés en soulignant que le campement du Rallye Dakar  abrite une ambulance du Service Municipal de Santé d'Arica, avec un équipement dirigé par médecin, dispositif ayant été mis en place pour  l'assistance aux personnes accidentées.

 Nous avons donc cherché et nous avons trouvé. 
Vendredi matin, un mécanicien de l'entreprise Chilena Táctica, Cristian Cisterna Cisterna, 25 ans, habitant de Arica, est mort électrocuté en montant le bivouac de l’autodrome d’Arica. 
L’accident a fait 2 autres blessés :  Marcos Soto Reyes, 23 ans, habitant de Arica  et Peter Rivas Úbeda, 22 ans, habitant de Iquique. 
Ces derniers ont tous deux été transportés à l'Hôpital Régional. 
 Un accident du travail donc, en principe. 
Mais alors pourquoi cacher l’identité des victimes, si ce n’est  pour s’en exonérer ?

Pour les accidents du travail comme pour les accidents de la route, il n’y a pas de fatalité.
Il apparaît que des jeunes gens inexpérimentés ont été utilisés pour une prestation dangereuse. ASO et  sa sinistre caravane rétorqueront que ces jeunes gens travaillaient pour une entreprise du coin.

Le Cavad répond que le donneur d’ordre est responsable de la sécurité du chantier.

Il doit donc s’assurer que les entreprises qu’il utilise  ont les compétences et les moyens d’assurer la sécurité de leurs employés. 
De la compétence de jeunes de 25, 23 et 22 ans...
Il nous sera répondu que la valeur n'attend pas le nombre des années. Surtout sur le rallye Dakar, fournisseur officiel de la Mort.

Le sacrifice humain légalisé a un nom : le Rallye Dakar. Le Rallye Dakar 2011 a fait 3 morts.

Hécatombe depuis 1979 : 59 morts connus.

Le sacrifice humain légalisé a un nom : le Rallye Dakar. Le Rallye Dakar 2011 a fait 3 morts.

Cristian Cisterna Cisterna, 25 ans, électrocuté
Fabian Demetrio Croix Núñez, 46 ans, électrocuté

Marcelo Reales, 42 ans, tué par le pilote Eduardo Amor, voiture 410
Hécatombe depuis 1979 : 59 morts connus.

Écrit par Claire Aymes 

La FUNAM a également demandé que la Justice Fédérale enquête sur les organisateurs privés du Rallye Dakar Argentine-Chili,

La FUNAM a également demandé que la Justice Fédérale enquête sur les organisateurs privés du Rallye Dakar Argentine-Chili; Sont dans le collimateur : 

David Eli, 
Tiziano Siviero, 
Etienne Lavigne, 
Gregory Murac, 
David Côtière, 
et Etienne Amaury, ce dernier comme président d'Amaury Sport Organisation (ASO) et par conséquent principal responsable responsable de la course.

« Tous négligent la réglementation en vigueur sur l'atmosphère, sur l'évaluation d'impact environnemental, sur les résidus dangereux - Loi Nationale N°24.051 et son règlement et sur d'autres affaires liées, en particulier la pollution d'eau, le sol et l'air, les articles 200 et 203 du Code Pénal », soutient le Dr Montenegro.

QUI SOMMES NOUS

Un Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar ( CAVAD) s’est constitué le 22 janvier 2006 à Marseille pour obtenir:
1) la suppression du Rallye Dakar
2) la juste réparation pour les victimes anonymes de ce rallye indécent