Coulisses

Depuis 1979, les médias les plus téméraires parlent à grand-peine des morts africains en fin d'émission, la faute à ces satanés « accidents de circulation » probablement aux torts de ces nègres de piétons.
D'ailleurs, toutes les victimes africaines, tombées jusque-là sous les roues du Paris-Dakar sont anonymes, presque invisibles.
A partir d'aujourd'hui, elles ne le seront plus...
Vendredi 13 janvier 2006, Boubacar DIALLO (10ans), Guinéen, est tué par Maris SAUKANS et Andris DAMBIS concurrents n°420 (Auto) du Paris-Dakar
Samedi 14 janvier 2006, Mohamed NDAW(12 ans), Sénégalais, est tué par une voiture d'assistance du Paris-Dakar.
Pour ces 2 enfants, SHERAZE et les Minots ont chanté "Stoppez le Dakar" à Marseille. A écouter et à télécharger sur le site.
Actions supprimer le Rallye Dakar sur le site
Pétition en ligne : http://www.gopetition.com/petitions/appel-suppression-du-rallye-dakar.html

Les coulisses du rallye Dakar, tous ce que les médias ne vous disent pas, et ce n'est pas faute d'envoyer des centaines de journalistes suiveurs...très suiveurs!

Les efforts du Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar commencent à porter leurs fruits. 
Le Mali n’autorise plus le passage du fameux rallye sur ses terres. Les autorités maliennes ont pris la mesure de la mystification et des duperies dont leur pays est la victime.
La campagne de désinformation s’est donc mise en branle, véhiculée par quelques journaux aux ordres et des médias complices.

Le mensonge et la censure ne masqueront plus longtemps le combat mené de concert par plusieurs associations européennes et africaines déterminées à mettre un terme aux activités délictueuses d’Amaury Sport Organisation.Le Cavad remercie tous ceux, célèbres ou anonymes, qui ont contribué à ce premier résultat. Le combat continue. La pétition compte désormais 25.000 signatures. 

Toutes les vidéos ci-dessous, effacés des médias par les sbires du rallyedakar sont désormais sur le nouveau site, section vidéos.

Sheraze et les enfants de Marseille chantent pour Mohamed et Boubacar
 
Les autres diaporamas contre le rallye Dakar

Les interviews de Claire Aymes, porte-parole du Cavad

Un concurrent du Dakar 2007 pollue un point d’eau dans le désert

Diaporama Dakar le Barbare

Écrit par Mohamed Cheikh   

En réponse à votre appel pour la suppression du rallye Dakar.
Excellente et heureuse initiative. Mais, une initiative seule ne suffit pas pour arrêter l'action dévastatrice de ces prédateurs qui écrasent, en toute impunité, nos enfants comme des insectes; détruisent tout sur leur passage: morale, dignité, faune, flore, protégés dans cette action par "nos forces" armées et de "sécurité", tandis que "nos dirigeants" observent le spectacle désolant et criminel, indifférents, l'air absent comme hypnotisé, drogués ou ne jouissant pas de leurs facultés mentales.
 
Une pétition peut servir  en Occident où l'équilibre des forces politiques, et non les principes ou le souci de justice, impose le respect de l'opinion des autres. Chez nous la balance penche constamment du côté du plus fort, parce qu'il y a toujours des plus faibles et ce plus fort est toujours injuste, impopulaire, traître à la cause de la nation, à la solde de l'extérieur.
 
Dans le cas, donc, de nos pays où les décisions engageant et mettant en péril la nation tout entière, sont prises dans un lit  le plus souvent extra conjugal -, dans une ambassade étrangère, autour du thé ou de l'alcool et non par une assemblée populaire représentative des masses, une pétition, même signée par toutes les populations recensées n'a pas plus d'effet qu'une grimace vers les ciel.
 
Ce qu'il faut, c'est une action concrète, efficace et concertée. Si, par exemple, nos gouvernements ne mettent pas immédiatement fin à cette situation, les populations des régions traversées devront organiser des barrages humains infranchissables et confisquer les motos criminelles. "Nos" forces armées et de "sécurité", affamées, humiliées, démobilisées se joindront à la masse ou battront en retraite devant sa pression. Le rallye Paris-Dakar, il faut bien le préciser, est de surcroît, un message dangereux. Il nous dit ceci: vous êtes des sauvages, des incapables, juste bons à copier aveuglément nos habitudes, à glorifier notre culture, à vous annihiler vous-mêmes
 
La question doit être sérieusement étudiée à tous les niveaux et faire l'objet d'une décision urgente et satisfaisante.
 
En attendant: que nos dirigeants, au nom de la réciprocité, exigent que des centaines de nos citoyens organisent un rallye de Marseille à Paris avec nos moyens de locomotion naturels, parce que nous ne produisons ni véhicules, ni motos. Que les autorités françaises protègent nos routards venus à dos d'âne, de chameau et de cheval; que la pollution, les désagréments, les embouteillages, les accidents, la pagaille, le désordre  engendrés par nos centaines de montures soient légitimement acceptés et avec un esprit sportif. Les vieillards,  les enfants, les véhicules  qui seront renversés passeront inaperçus et ne soulèveront aucune protestation au Parlement ni au Sénat, Nicolas Sarkozy devant expliquer aux instances délibérantes et exécutives de son pays et à ses électeurs que les routards français font pire en Afrique et que la réciprocité est de rigueur dans la pratique démocratique.

 A routards criminels, barrages infranchissables.

Écrit par Bellaciao/24hmag   

Enfants victimes du Dakar - Les propos malheureux de Luc Alphand 
lundi 16 janvier 2006 (18h45) 
Propos étonnants de Luc Alphand dans l’édition du JDD d’hier (15 janvier 2006), à propos des drames qui ont marqué le Dakar. 
A la question, "Savourez-vous votre victoire ?", Luc Alphand répond : "On n’a pas du tout la même vision des choses. Vous, de là-haut, avec un gros titre : "Le Dakar tue" Et moi, qui sors de ma bagnole, où on s’est défoncé tous les jours à faire 800 bornes, avec les efforts que ça représente toute l’année pour s’entraîner, pour développer les voiture. Alors oui, je le dis : je suis heureux d’être là et d’avoir gagné cette course. Même s’il faut avoir une pensée pour tout ce s’est passé, ça ne va pas gâcher ce que je ressens, ce que j’ai accompli." 
Luc Alphand veut-il dire par là qu’il a tellement travaillé, que l’épreuve fut tellement difficile (ce dont on ne doute pas), qu’il ne faut pas venir l’importuner avec ces considérations parisiennes, et venir gâcher son bonheur ? 
Dans la même interview, le coureur dira : "Mais, il y a beaucoup d’enfants qui font les idiots en sortant de l’école, chez nous en France". Et il y en a sûrement beaucoup qui se font renverser en ville tous les jours. C’est malheureux " (SIC) 
Sauf qu’il n’y a pas de courses de rallye près des écoles françaises, et que l’organisation des épreuves en France n’a rien de comparable au niveau de la sécurité avec ce qui se fait en Guinée et au Sénégal. Maintenant, si Luc Alphand apprécie les comparaisons, que pense-t-il de l’impact qu’aurait eu cette tragédie si elle s’était déroulée dans un village français ? Aurait-il eu les mêmes propos ? 
Luc Alphand poursuit son interview et dit que ce drame ne remet pas en cause l’existence de l’épreuve, qu’il compte revenir l’année prochaine, mais qu’il n’aimerait "vraiment pas que ça arrive devant [sa] voiture" re-SIC ! 
Roger Kalmanovitz, le responsable de la sécurité, y va lui aussi de son explication douteuse : " L’accident de vendredi avait eu lieu en pleine brousse. En Afrique, on arrive dans des endroits ou il n’y a rien et où les gens sortent de nulle part" (SIC). Les africains apprécieront la formule... Par ailleurs, est-ce que ce n’est pas justement aux africains de se dire celà : "Chez nous, on arrive parfois dans des endroits où on voit des bolides qui surgissent de nulle-part, et parfois tuent nos enfants". 
Non seulement la course n’est pas remise en cause, mais, ses organisateurs n’autorisent même pas que cette hypothèse soit débattue. L’enjeu financier de la compétition n’y est évidemment pas étranger. 
Reste que les sponsors n’apprécieront peut-être pas tous que leur marque soit associée à une épreuve qui véhicule désormais aussi une image de mort et de cynisme, et privilégieront alors peut-être d’autres évènements. 
eg : http://24hmag.blogs.com/24h_magcom/...
http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=22286
Commentaires des internautes bellaciao
> Enfants victimes du Dakar - Les propos malheureux de Luc Alphand
16 janvier 2006 - 19h19 - Posté par 84.*.146.***
Le sinistre Luc Alphand (Lucho pour les medias) s’est répandu de même (condoléances aux familles, tout ça, mais ça doit pas gâcher la fête...) sur France Infos. 
Tiens, France Infos, au fait, qui à grands coups de bandes-annonces auto-promotionnelles se gargarisait de nous "faire vivre ce Dakar" et allait même jusqu’à faire de la pub --pas mal pour un service public, hein?- pour le sponsor 
Et c’était qui donc, le sponsor ? 
Lui
Répondre à ce message 

> Enfants victimes du Dakar - Les propos malheureux de Luc Alphand
16 janvier 2006 - 19h21 - Posté par 82.***.65.**
COMME QUOI , 
comme quoi , on peut etre un grand sportif , et avoir un sens de l’humain tout petit , les propos de luc alphand sont totalement insupportables , on aurait attendu un minimum de compassion et d’humanité chez cet homme , ceci dit , et contrairement à ce qui est affirmé dans l’article , il n’y a pas qu’en Afrique que les rallys tuent , cela se produit presque tous les ans , sur l’une ou l’autres des epreuves du championnat du monde des rallys .
Claude de Toulouse .
Répondre à ce message 

> Enfants victimes du Dakar - Les propos malheureux de Luc Alphand
16 janvier 2006 - 19h29 - Posté par 83.***.45.***
Alphand a une tronche de gros beauf et il tient les propos qui vont avec. Vous attendez quoi d’autre d’un "sportif de haut niveau" ?
Répondre à ce message 

> Enfants victimes du Dakar - Les propos malheureux de Luc Alphand
16 janvier 2006 - 20h07 - Posté par 82.***.65.**
bon si on doit juger les gens sur leur tronche , fermons vite ce lieu de debat ,
quand au "vous attendez quoi d’un sportif de haut niveau" c’est le genre de reflexion que l’on peut se poser à l’egard de n’importe qui !
vous attendez quoi d’un intello a la finkelkraut ?
vous attendez quoi de pavarroti ?
j’attends qu’ils soient des hommes !
et thuram nous a montré il y a peu de temps qu’on peut etre un "sportif de haut niveau" et s’interesser à autre chose qu’a la lecture de "l’equipe " !
Répondre à ce message 

> Enfants victimes du Dakar - Les propos malheureux de Luc Alphand
16 janvier 2006 - 22h54 - Posté par 83.***.222.**
Soit. Elevons le débat au dessus de la trogne d’Alphand. Lisez Albert JACQUARD ou Jean Marie BROHM. Vous y apprendrez que le sport de haut niveau est le meilleur vecteur de l’idéologie ultralibérale et de ses piliers : l’individualisme féroce (dont les propos d’Alphand sont une "magnifique" illustration), le darwinisme social, la loi du plus fort (donc de la jungle) et le culte du veau d’or. Et c’est pas Thuram qui y changera quoique ce soit. L’ennui c’est que, contrairement à Finkielkraut ou à Pavarotti, n’importe quel sportif dit de haut niveau est systématiquement présenté par les médias unanimes comme un être supérieur dont il convient de suivre l’exemple.
Répondre à ce message 

> Enfants victimes du Dakar - Les propos malheureux de Luc Alphand
16 janvier 2006 - 19h58 - Posté par 83.***.45.***
Bon sens???? Vous avez dit bon sens !!!!Transposez ce genre "d’incidents" en France avec un rallye organisé par Télé-Sénégal. Au plus petit accident vous avez l’opinion publique, tous les médias et les 3/4 des politiques à beugler à l’interdiction d’une pareille course et à la mise au trou des organisateurs. Accessoirement au rétablissement de la peine de mort.
Répondre à ce message 

> Enfants victimes du Dakar - Les propos malheureux de Luc Alphand
16 janvier 2006 - 23h18 - Posté par 82.***.159.**
Vive le Sport sur Antenne 2 !
Répondre à ce message 

> Enfants victimes du Dakar - Les propos malheureux de Luc Alphand
17 janvier 2006 - 03h05 - Posté par 83.***.163.**
C’est le point commun entre moi et les anciens sportifs, ils reflechissent avant de parler. 
J’éprouve un certaine sorte de malaise quand je vois passer des commentaires disant qu’il y a aussi des accidents en france, et que donc voila , c’est la vie. 
Si je me trompe pas, des rallyes en france, il y a 2 catégories 
Versailles , pour marier les futurs cadres de la france d’en haut
Des compétitions avec sécurité, barrières, je n’ai pas de chiffres sur le nombre d’enfants de ministres UMP qui se sont fait écrasés lors d’un rallye organisé en france. J’attend. 
Mais pour l’argument, qui dit que rassembler un troupeau de bêtes violentes, c’est très très dangereux, on a le heysel comme exemple (match de foot livervool-juventus en belgique) , mais les spectateurs avaient payés. 
Pour les défenseurs du Paris-Dakar, j’ai une proposition : Le Dallas-Paris , qui serait organisé par une société américaine financée par Bush. Des anciennes stars républicaines, pour tromper leur ennui, fonceraient dans des villages reculés du sud de la france. Et des fois, oh ! , une petite fille morte , l’imprudente. 
La pétition aurait plus de succès, car moi j’ai vu moins de 1000 signatures jusque là ! 
JYD
Répondre à ce message 
Commentaires des internautes 24hmag
Impressionnant, M. André Martin ! 
"Cet enfant serait à n'en point douter mort un jour ou un autre comme tout le monde..." Ils auraient dû en écraser des dizaines pour les sauver de la misère, de la famine et du SIDA. Quant à vous M. Martin, vous aussi vous allez mourir un jour... et ce sera de connerie, assurément.
Rédigé par: Cy-real | le 16 janvier 2006 à 22:11 

Nous avons justement été obligé d'effacer le commentaire de M. André Martin, qui était scandaleux.
Rédigé par: 24hmag | le 17 janvier 2006 à 08:30 

Je partage entièrement votre indignation devant cette manifestation de bêtise et, disons-le clairement, de racisme ordinaire.
Les grands médias d'information n'ont-ils pas fait preuve, eux aussi, de ce racisme hélas courant à l'égard de l'Afrique ?
On imagine sans peine que si de tels faits s'étaient déroulés en France, on aurait immédiatement tout connu des malheureuses victimes et de la douleur légitime de leur famille. Il est probable que des manifestations auraient exigé l'arrêt et la suppression du rallye. En tout cas, on aurait forcé les organisateurs à se poser les bonnes questions sur les tenants et aboutissants d'un tel "cirque"
Rédigé par: Gissébédé | le 20 janvier 2006 à 08:51 
Dernière mise à jour : ( 25-03-2006 )

 

 

Rallyedakar 2015 : 1 mort
6 janvier 2015 -, le motard polonais Michal Hernik meurt le long du parcours de la 3e étape du rallyedakar 2015
15 janvier 2015 : 2 inspecteurs (les agents 31 et 60) de la course grièvement blessés par un camion d'assistance du rallyedakar. L'un dans un état désespéré.
Compteur provisoire : 74 morts connus

Rallyedakar 2014 : 6 morts
Daniel Eduardo Diambrosio 50 ans, journaliste
Agustín Ignacio Mina 19 ans, journaliste, argentin,
Martín Alejandro Delgado 31 ans, photographe, péruvien
José Carne, spectateur de 68 ans décédé à l'hôpital de Bele
1 médecin bolivien de la Croix-Rouge de l'équipe médicale du rallyedakar 2014 déclaré mort par les organisateurs d'une crise cardiaque alors qu'il y a eu collision de véhicules sur le parcours de la course.
Eric Palante, motard belge dossard 122
Compteur provisoire: 73 morts connus

Rallyedakar 2013: 4 morts
5 janvier 2013Wilmer Ramos Moron (30 ans) péruvien
9 janvier 2013 : Arturo Marquena López (45 ans) péruvien et Humberto Gómez Vera (56 ans), chilien
10 janvier 2013 : Thomas Bourgin motard français
Compteur provisoire : 67 morts connus

Rallyedakar 2012 : 4 morts
Jorge Andres Martinez Boero, pilote argentin de moto dossard n° 175
le même jour,
2 spectateur Luis Marcelo Soldavini, 37 ans, de nationalité argentine et son fils Tomas, 11 ans
Au Pérou: 1 spectateur: Mauricio Saldarriaga Riera, 41 ans, de nationalité colombienne
Compteur provisoire: 63 morts connus

Rallyedakar 2011 : 3 morts
Cristian Cisterna Cisterna, 25 ans, électrocuté
Fabian Demetrio Croix Núñez, 46 ans, électrocuté
Marcelo Reales, 42 ans, tué par le pilote Eduardo Amor, voiture 410
TOTAL 59 morts connus

Rallyedakar 2010: 1 morte
Sonia Natalia Gallardo
TOTAL 56 morts connus

Rallyedakar 2009: 3 morts
Pascal Terry, motard dossard n° 192
Robert de la Croix Vera Hernández, de nationalité chilienne
Freddy Efraín Arocupiapa Tours, péruvien.
TOTAL 55 morts connus

Rallyedakar 2008: Nous sommes sauvés pour une année, ces courageux criminels pas téméraires détalent, non pas devant la détermination des rebelles, mais sur la pression des assurances.


Rallyedakar 2007: 3 morts
Jean-Charles Ghnassia, pilote, le 08 janvier 2007, circonstances de la mort accidentelle dissimulées
Elmer Symons, motard, le 09 janvier 2007, accident
Eric Aubijoux, motard, le 20 janvier 2007, percuté par un camion
TOTAL 52 morts connus

 

QUESTION...
E N' EST PAS SUFFISANT ???????
ALORS CONTINUONS ET ORGANISONS LE PROCHAIN MASSACRE!

 

DAKAR (AFP) - 15/01/2006 14h44 - Liste officielle Paris-Dakar des concurrents, membres de la caravane et spectateurs décédés pendant le rallye-raid Dakar depuis sa création en 1979: TOTAL 49 ( début de notre décompte annuel)

1
+ 1979: Le motard Patrick Dodin se tue en chutant, alors qu'il tentait de fixer son casque en se rendant au départ de l'étape Agadez-Tahoua.
3+ 1981: Trois journalistes italiens se tuent à quelques kilomètres d'In Salah dans un accident.
1+ 1982: Entre les Quatre Chemins et In Ecker, le Néerlandais Bert Oosterhuis se tue, victime d'une chute au guidon de sa Yamaha. 1+ Ursula Zentsch, journaliste au Point, décède dans l'accident du camion ravitailleur de carburant.
1+ Un enfant malien est fauché par un concurrent.
1+ 1983: Jean-Noël Pineau, au guidon d'une Yamaha, se tue sur le tronçon bitumé qui le menait à Ouagadougou.
1+ 1984: Au Burkina Faso, pour éviter un motard, Dupart se met en tonneaux. Son Range Rover tombe sur des spectateurs, une femme est tuée.
1+ 1985: Un enfant est tué au Nigeria par un pilote ayant tenté d'éviter un groupe de spectateurs de l'autre côté de la piste.
1+ 1986: Dans la liaison vers Sète (Hérault, sud), le motard japonais Yasuo Kaneko est tué par un chauffard.

Remarque du Cavad : ( LES CONCURRENTS QUI TUENT SONT AUSSI DES CHAUFFARDS )

5+ Le mardi 14 janvier, vers 19H00, un accident d'hélicoptère, à 8 kilomètres de Gourma-Rharous, sur les bords du Niger, emporte le créateur du Dakar, Thierry Sabine, ainsi que les quatre personnes qui l'accompagnaient, le chanteur Daniel Balavoine, la journaliste Nathaly Odent, le pilote François-Xavier Bagnoud et le technicien radio Jean-Paul Lefur.
1+ 1987: Henri Mouren, ancien copilote de rallye, se tue au volant de la voiture de presse transportant les journalistes sur le parcours de liaison vers Tidjika.
1+ 1988: Kees Van Loevezijn, le navigateur néerlandais du Daf de Van de Rijt, est tué sur le coup après avoir été éjecté du camion.
1+ Patrick Canado, coéquipier de René Boubet, est tué sur le coup suite à une collision avec un autre concurrent.
1+ Sur la liaison Tombouctou-Nampala, le motard Jean-Claude Huger décède des suites d'une chute.
2+ Entre Moudjeria et Nouakchott, deux journalistes sont mortellement blessés lors d'un accident.
3+ Deux enfants et une femme sont également tués.
1+ 1990: Le journaliste Kaj Salminen décède des suites d'un accident.
1+ 1991: Charles Cabannes, pilote français d'un camion d'assistance, est tué par balle au Mali. ( rebellion ou accident ou meurtre )
2+ 1992: Entre Syrte et Sabha (Libye), Jean-Marie Sounillac et Laurent Le Bourgeois, à bord d'une voiture d'assistance, se tuent après une série de tonneaux. 1+ Le motard Gilles Lalay disparaît, heurté dans la liaison par la Toyota d'assistance médicale.
1+ 1994: Décès du motard belge Michel Sansen, victime d'une chute lors d'une liaison et
1+ qui fauche un enfant.
1+ 1996: Entre Foum El Hassan et Smara, Laurent Guéguen décède après l'explosion de son camion lors de la traversée d'une zone disputée par le Maroc et le Front Polisario.
1+ En Guinée, un enfant est fauché par une moto.
1+ 1997: Le motard amateur Jean-Pierre Leduc se tue sur les pistes maliennes.
5+ 1998: Près de Dakar, l'équipage Bouney-Aliphat est percuté par un véhicule qui doublait en troisième file. Ses cinq occupants mauritaniens sont tués.
1+ 1999: Sur une liaison, une camionnette de la gendramerie burkinabé entre en collision avec un concurrent. Un gendarme est tué sur le coup.
1+ 2002: Daniel Vergnes, le préparateur des véhicules de l'équipe Toyota Trophy, est tué sur la liaison en direction de la ville d'arrivée de la 11e étape en Mauritanie. 1+ 2003: Le navigateur Bruno Cauvy se tue lors d'un franchissement de dunes dans la dernière étape libyenne (Sabha-Zilla), pour sa première participation au Dakar.
1+ 2005: Le motard amateur espagnol Jose Manuel Perez décède à l'âge de 41 ans quatre jours après avoir chuté lors de la 7e étape entre Zouerat et Tichit, en Mauritanie.
1+ Le lendemain, le motard italien Fabrizio Meoni, double vainqueur du Dakar en 2001 et 2002, fait une chute mortelle lors de la 11e étape entre Atar et Kiffa, en Mauritanie. Touché aux cervicales, il décède à l'âge de 47 ans.
1+ Le même jour, une fillette de cinq ans est tuée après avoir été heurtée par un camion d'assistance.
1+ 2006: Le 9 janvier, le motard australien Andy Caldecott (KTM) meurt à l'âge de 41 ans à la suite d'une chute entre Nouakchott et Kiffa, en Mauritanie. Lui aussi a été victime d'un traumatisme aux cervicales.
1+Le 13, sur l'étape Labé-Tambacounda, Boubacar DIALLO, un garçon de 10 ans décède après avoir été heurté par les concurrents Maris SAUKANS et Andris DAMBIS, auto
n°420.
1+ Le 14, un autre garçon, Mohamed NDAW, 12 ans, meurt après avoir été heurté par un camion d'assistance du rallyedakar.

 

AU TOTAL 49 MORTS incontestables =
9 ENFANTS
2 FEMMES
11 MOTARDS
7 JOURNALISTES
20 CONCURENTS ( AUTO CAMION )

 

 

 

Écrit par Claire Aymes   

 

Libre adaptation du texte Avé César de David Grossman

Persévère, ô Paris-Dakar. La mort nous guette à chaque instant, mais toi, notre maître, persévère. Ne laisse pas nos vies et nos morts misérables se mettre en travers de ton chemin. Tu as un plan. Nous en sommes sûrs. Et pour cette raison, nous sommes persuadés que tout ce que nous voyons autour de nous n’est que le prélude d’un futur radieux, une idée brillante qui, un jour, changera la face du monde.
Tu sais, l’air désespéré de l’Afrique n’est qu’une façade. Elle n’a pas vraiment le sentiment d’abriter des morts-vivants. Nous croyons à tes promesses de développement, ô Paris-Dakar. 

Nous le sentons venir à grands pas ailés. Tu forceras nos ennemis (les ANTI) à nous aimer, quoi que nous fassions. Tu nous débarrasseras des obscures voix discordantes, et à la place, tu installeras des célébrités plus accommodantes et moins regardantes. Et alors, en un clin d’œil, le cœur de nos ennemis se remplira d’amour pour nous. Ils nous pardonneront toutes nos mauvaises actions, et même, ils les justifieront, et ils reconnaîtront qu’elles avaient un but.
Nous n’avons aucun doute sur ta capacité à réinventer la nature humaine, et nous savons que tu es l’ évènement qui saura façonner ce continent, et l’amener à accepter ce que nous lui offrirons, et même à accepter ton refus total de lui donner quoi que ce soit. Ce n’est pas parce que personne, quelle que soit sa puissance, n’a jamais réussi à perpétuer une telle occupation, dans de telles conditions, que c’est une loi de la nature.
 Nous pouvons être les premiers ! Pourquoi pas ? Seulement, nous t’en supplions, il faudrait que tu bouges. Parce que, comment dire ? Il ne restera bientôt plus personne. Ni sponsors, ni participants.
Illustre Paris-Dakar, les temps sont un peu durs, au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, mais tu l’as remarqué, bien sûr. Mais tu es fort, bien plus fort que nous, il n’y a pas de doute. Nous sommes faibles, obnubilés par l'appât du gain, la recherche de notoriété. C’est pour cela que nous avons besoin de toi, pour nous conduire avec ta riche et puissante caravane, l’une des plus fortes du monde, vers un avenir nouveau, le temps du Loisir-Colon, comme on pourrait l’appeler (comme nous le faisions dans les années 50). Un avenir où chaque fois qu’un imprudent nous critiquera, nous frapperons en retour ! Ils nous vilipendent ici ? Nous les musèleront là. Ils mènent des guérillas sur le net? Nous userons de nos missiles de silence médiatiques. Quel déluge, et quelle idée géniale ! Ça, c’est ce qu’on peut appeler exploiter sa force à plein !
C’est vrai, parfois, l’ombre d’un doute s’insinue dans nos pensées délétères, sur les différentes définitions du courage et de la lâcheté, de la foi et du défaitisme. Il arrive qu’un petit démon antipatriotique nous murmure à l’oreille que peut-être, nous ne devrions pas être là et qu’il faudrait peut-être essayer de nous tirer de là. 
Quelquefois, des langues bien pendues ont le culot d’insinuer qu’avec les cartes absolues que nous avons en main, le désespoir, le comportement barbare , nous pourrions, d’une façon ou d’une autre, mieux nous comporter. 
Mais, évidemment, pour répondre à cela, nous avons un argument irréfutable : nous avons déjà essayé ! Nous leur avons tout offert, c’est un continent peuplé d’incapables et de paresseux ! Alors, à l’unisson, nous déclarons : « Mourons avec les Philistins ». Ça leur apprendra !

Parfois, il faut le dire, nous nous y perdons un peu. Pardonne-nous. Quand nous écoutons certains témoignages, nous commençons à nous demander si le plan est si intelligent et sophistiqué que cela, et s’il a vraiment des réponses à l’apocalypse qui se produirait si ces actions perduraient.
 Nous commençons à nous demander si, au nom de nos objectifs ludiques, tu n’as pas pris la décision stratégique de déplacer le champ de bataille, non chez l’ennemi comme il est d’usage, mais vers un domaine où règne la révolte la plus totale, celui de l’auto-anéantissement, où nous n’obtiendrons rien, et eux non plus : Un gros et gras zéro.
Mais ce ne sont que des vétilles, des pensées passagères. Tes loyaux sujets n’ont aucun doute sur ta sagesse et ta vision.
Très bientôt, il apparaîtra à tous qu’il y avait une raison profonde pour jouer de cette façon absurde, pendant des années, et pour accepter de « suspendre notre incrédulité », comme au théâtre, en attendant que l’intrigue se dénoue et que le secret se révèle. 
Quand, finalement, nous seront révélées ces raisons, qui pour le moment sont au-delà de notre entendement, nous continuerons encore à te soutenir de tout notre cœur. Nous qui allons continuer de mourir, par dizaines, nous te saluons.

Ave, Paris-Dakar, Morituri te Salutant!



 

 

QUI SOMMES NOUS

Un Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar ( CAVAD) s’est constitué le 22 janvier 2006 à Marseille pour obtenir:
1) la suppression du Rallye Dakar
2) la juste réparation pour les victimes anonymes de ce rallye indécent