Contributions

Depuis 1979, les médias les plus téméraires parlent à grand-peine des morts africains en fin d'émission, la faute à ces satanés « accidents de circulation » probablement aux torts de ces nègres de piétons.
D'ailleurs, toutes les victimes africaines, tombées jusque-là sous les roues du Paris-Dakar sont anonymes, presque invisibles.
A partir d'aujourd'hui, elles ne le seront plus...
Vendredi 13 janvier 2006, Boubacar DIALLO (10ans), Guinéen, est tué par Maris SAUKANS et Andris DAMBIS concurrents n°420 (Auto) du Paris-Dakar
Samedi 14 janvier 2006, Mohamed NDAW(12 ans), Sénégalais, est tué par une voiture d'assistance du Paris-Dakar.
Pour ces 2 enfants, SHERAZE et les Minots ont chanté "Stoppez le Dakar" à Marseille. A écouter et à télécharger sur le site.
Actions supprimer le Rallye Dakar sur le site
Pétition en ligne : http://www.gopetition.com/petitions/appel-suppression-du-rallye-dakar.html

un dessin est souvent plus parlant qu'un long discours

Des femmes et des hommes de tous les horizons accompagnent le CAVAD dans son combat. Rejoignez les! apportez votre contribution.

Le Cavad retient l’énorme et ahurissante défense de Frédéric Mitterrand dans
l’ Affaire Polanski et la transpose illico sur le rallye Dakar menacé d’extinction.
Nous vivons décidément une époque formidable. Les safaris humains du rallye Dakar sur les enfants du tiers-monde restent impunis et la pédophilie (re)gagne du terrain : à quand la légalisation est la seule question qui reste ?

Le Cavad retient l’énorme et ahurissante défense de Frédéric Mitterrand dans l’ Affaire Polanski et la transpose illico sur le rallye Dakar menacé d’extinction.

« Si le monde du sport et de l’humanitaire ne soutenait pas le rallye Dakar, ça voudrait dire qu’il n’y a plus de sport ni d’humanitaire dans notre pays. Je suis très ému en en parlant parce que je trouve que c’est une chose épouvantable et totalement injuste. Le rallye Dakar est un évènement de réputation internationale et c’est une émotion très profonde parce que le rallye Dakar est une vitrine merveilleuse. Et de le voir ainsi jeté en pâture pour une histoire qui n’a pas vraiment de sens et de le voir ainsi pris au piège c’est absolument épouvantable.Et de la même manière qu’il y a une Afrique généreuse, il y a aussi une certaine Afrique qui fait peur et c’est cette Afrique-là qui vient de nous présenter son visage. J’apporte mon soutien au rallye Dakar. Le président de la république suit le dossier très attentivement, j’ai eu l’occasion d’en parler avec lui ce matin et je pense qu’il est au même diapason d’émotion que moi et que tous les Français... Je pense que tous les Français doivent être avec le rallye Dakar dans cette épreuve ».

Tout s’éclaire. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil.
On retrouve les accents cyniques d’Etienne Lavigne, âme damné du rallye de la Mort.
Certains crimes le sont plus que d’autres :
Le Cavad a entendu Arno Klarsfeld dire que c'est injuste de poursuivre Roman Polanski pour des faits vieux de 30 ans.
Le Cavad lui rétorque :
« Alors pourquoi vos parents ont-ils continué à poursuivre dans les années 60 et 70 des criminels nazis en Amérique du sud pour des crimes commis plus de 20 ans plus tôt ?


En France, la pédophilie comme le safari humain ne bénéficient pas du même traitement judiciaire selon la spécificité des victimes et celle des auteurs de ces crimes.
Conclusions : Le viol de mineur et/ou le viol tout court est chose bénigne.
Assassiner chaque année des enfants du tiers-monde sans défense est péché véniel.
Mal penser de ces faits sociétaux mérite le bûcher...

Collectif Actions pour les Victimes anonymes du Dakar
Assassiner des enfants n’est pas un sport !
To assassinate children is not a sport !
Asesinar ninos no es un deporte
http://www.stop-rallyedakar.com

Le Ministre de la culture F. Mitterrand sur l’Affaire Polanski : « in extenso »
«
Si le monde de la culture ne soutenait pas Roman Polanski, ça voudrait dire qu’il n’y a plus de culture dans notre pays. Je suis très ému en en parlant parce que je trouve que c’est une chose épouvantable et totalement injuste. Roman Polanski est un homme de cinéma de réputation internationale et c’est une émotion très profonde parce que Roman Polanski est un homme merveilleux. Et de la voir ainsi jeté en pâture pour une histoire qui n’a pas vraiment de sens et de le voir ainsi pris au piège c’est absolument épouvantable. Et de la même manière qu’il y a une Amérique généreuse, il y a aussi une certaine Amérique qui fait peur et c’est cette Amérique-là qui vient de nous présenter son visage. J’apporte mon soutien à Roman Polanski. Le président de la république suit le dossier très attentivement, j’ai eu l’occasion d’en parler avec lui ce matin et je pense qu’il est au même diapason d’émotion que moi et que tous les Français... Je pense que tous les Français doivent être avec Roman Polanski dans cette épreuve ».

Écrit par Sabine Kradolfer.

….Une lutte acharnée dans un environnement défini comme hostile. Hostiles comme peuvent l'être les travesías, ces étendues semi-désertiques de centaines de kilomètres qui séparent les pampas de la Cordillère des Andes.

Par contre, elles sont le sol nourricier du bétail des petits éleveurs indiens ou métis, un bétail qui cherche inlassablement de jeunes pousses ou croque délicatement des buissons d'épineux dans une relative liberté. Ici, pas d'enclos, puisque les animaux doivent chercher leur nourriture sur de vastes étendues où ils déambulent, accompagnés d'un berger, de son cheval et de quelques chiens.

Désormais, il faut leur souhaiter de ne pas se trouver sur le tracé de la course... ou d'avoir le temps pour déguerpir.

Ceux qui ne pourront s'enfuir à la vue des camions, quads, motos et autres engins, ce sont les restes de dinosaures, les ossements des anciens Amérindiens et tous les sites archéologiques qui fleurissent à même le sol et qui ont résisté à une érosion éolienne intense.

Dans l'analyse de l'impact social, culturel et environnemental, les organisations autochtones auraient dû être consultées puisqu'elles seraient en droit de négocier les conditions de passage du rallye, en vertu de différentes conventions internationales ratifiées par l'Etat argentin et de la législation nationale et provinciale.
Dans l'esprit de certains, cet «oubli» des autochtones rappelle le triste temps de la conquête de la Patagonie par les armées argentines qui tuèrent et déportèrent des milliers d'Indiens, conduisant ainsi au démantèlement profond de leur société florissante.

Or, les guerres qui ont mené à l'incorporation violente d'une partie de la Pampa et de la Patagonie à l'Etat argentin entre 1875 et 1885 sont connues sous le nom de «Conquête du Désert».
En réalité, seules certaines zones des territoires auxquels ce terme fait référence avaient à pâtir de la sécheresse (les fameuses travesías). Mais l'idée de «désert» s'appliquait à ce moment-là aussi bien aux zones arides qu'aux forêts tropicales, puisqu'elle faisait référence aux espaces vides de toute «civilisation occidentale». La référence à l'absence de population, ne concernait bien évidemment que la population blanche «civilisée».
Aujourd'hui encore, il semble que seules les populations descendantes des anciens immigrants aient été consultées dans l'organisation du rallye.

Il faut se demander comment les petits éleveurs, qui survivent péniblement dans cet environnement hostile où ils ont cependant réussi à établir un équilibre précaire avec une nature encore relativement préservée (de nombreuses zones touchées par le rallye sont classées en zones naturelles protégées), réagiront au passage des concurrents.

Plus préoccupantes encore seront les conséquences de l'après-rallye dans des régions où les habitats dispersés se trouvent bien souvent sur des tierras fiscales, des terres publiques.
Les droits d'occupation attribués par les autorités prévoient que les habitants de ces terres peuvent les exploiter mais, comme ils n'en sont pas propriétaires, ils ne pourront pas bénéficier de dédommagements si elles sont affectées par le passage du rallye…..

Sabine Kradolfer anthropologue à l'UNIL
Totalité de son analyse sur :
http://www.letemps.ch/template/opinions.asp?page=6&contenuPage=&article=247378&quickbar

http://www.letemps.ch/

Une petite vieille indisciplinée a échappé à la vigilance de sa famille et a sauvagement attaqué une moto de la garde républicaine. Mauvaise pioche ! Moto 1/Mémé 0.
Comme ASO le dit si bien sur le rallye Dakar : « C’est la dure loi du sport, il n’y a pas de risques zéro »

Devant l’insipidité de son Tour de France cycliste, Amaury Sport Organisation, toujours égal à lui-même, a décidé de créer l’évènement.
Il y a eu une première tentative avec l’Etape Sans 0reillette rapidement neutralisée dans une sourde mais efficace mutinerie.
Il a alors été procédé à la mise en place de l’Etape Tir aux Pigeons qui a vu 2 concurrents blessés l’un à la cuisse, l’autre au doigt par des petits plombs.
Aujourd’hui, enfin la délivrance.
Une petite vieille indisciplinée a échappé à la vigilance de sa famille et a sauvagement attaqué une moto de la garde républicaine.
Mauvaise pioche ! Moto 1/Mémé 0.
Comme ASO le dit si bien sur le rallye Dakar : « C’est la dure loi du sport, il n’y a pas de risques zéro »
Tout le monde sait pourtant la volonté et les moyens toujours plus qu’efficaces qu’ASO met en place pour sécuriser ses courses ici ou là-bas.

Si comme de vulgaires gamins africains que leurs parents laissent divaguer sur les pistes du rallye Dakar, les petits vieux de France s’y mettent aussi, où va-t-on ?
Une cellule de crise est mise en place pour aider la moto profondément choquée.

Nous suggérons à ASO de ne pas laisser retomber le soufflé.
C’est le moment de porter l’estocade ultime: lancer l’Etape Sans Seringue.
Que des avantages : les jambes tournant moins (selon le professeur Gérard Holtz qui ne nous a toujours pas dit si elles tournaient horizontalement ou latéralement), les vélos iront plus lentement.
2 conséquences directes :
1) moins d’accidents,
2) succès assuré du ball-trap à condition toutefois que les tireurs visent les postérieurs plus faciles à toucher que les doigts….

Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar
Assassiner des enfants n’est pas un sport !
To assassinate children is not a sport !
http://www.stop-rallyedakar.com

Écrit par Claire Aymes/Angeline Montoya.

 

Sauver le désert de l’Atacama en refusant le rallye Dakar c’est aussi soutenir le peuple Mapuche qui y vit, victime d’une sévère répression chilienne.
Le peuple Mapuche est le peuple originaire du Chili, il constitue 10 % environ, de la population actuelle de ce pays.
C’est le seul peuple originaire d’Amérique latine qui n’a pas été vaincu par la colonisation espagnole.
Cependant, les Mapuche sont toujours en lutte : contre la déforestation produite par les multinationales, les mégas projets de centrales hydroélectriques, la contamination de leurs sols par des décharges sauvages, les discriminations économiques, sociales et raciales dont ils sont l’objet, au quotidien par l’ Etat Chilien.
Le rallye Dakar 2009 va pouvoir les exterminer sans états d’âme ni d’un côté ni de l’autre. Sauver le désert de l’Atacama en refusant le rallye Dakar c’est aussi soutenir le peuple Mapuche qui y vit, victime d’une sévère répression chilienne.

Le peuple Mapuche est le peuple originaire du Chili, il constitue 10 % environ, de la population actuelle de ce pays.
C’est le seul peuple originaire d’Amérique latine qui n’a pas été vaincu par la colonisation espagnole.
Cependant, les Mapuche sont toujours en lutte : contre la déforestation produite par les multinationales, les mégas projets de centrales hydroélectriques, la contamination de leurs sols par des décharges sauvages, les discriminations économiques, sociales et raciales dont ils sont l’objet, au quotidien par l’ Etat Chilien.

Le rallye Dakar 2009 va pouvoir les exterminer sans états d’âme ni d’un côté ni de l’autre.
http://www.mapuches.org/

Non au rallye Dakar 2009 en Argentine et au Chili
par Angeline Montoya

Les gouvernements argentins et chiliens organisent le Paris Dakar, en janvier 2009, sur les terres ancestrales des Mapuches qui se situent des deux cotés de la cordillère.
Le parti mapuche Wallmapuwen a immédiatement réagit en déclarant “ la décision de ces deux gouvernements a été prise sans aucune concertation, ni la plus petite consultation des populations concernées et affectées par ce projet, ce qui constitue une grave violation de nos droits ».


Ce problème est la conséquence du rejet par la majorité des pays arabes et africains de l’organisation de ce rallye sur les territoires de ce continent, rejet associé à des menaces terroristes et qui ont amené les organisateurs a rechercher un autre terrain de jeu.

Suite à de nombreuses négociations les organisateurs ont accepté que le rallye se réalise tout au long des 9000 kilomètres de la Patagonie, des Andes, et du désert d’Atacama, territoires peuplés par les aymaras, atacameños, likan antay et les mapuches.

Selon le parti mapuche, le Paris Dakar est « seulement un grand marché économique, réservé aux marques automobiles et aux magnats qui peuvent s’offrir le luxe de gaspiller des millions de dollars dans une « aventure » sur le territoire de divers peuples opprimés.

Depuis son origine le Paris Dakar est une insulte des nantis contre les populations confrontées à de graves problèmes de misère.

"Nous ne pouvons accepter, qu’aujourd’hui notre territoire serve de place de jeux pour les magnats du premier monde et de support publicitaire pour les multinationales pétrolières et les grands fabricants de l’industrie automobile ».

Le Paris Dakar est réputé internationalement pour son haut niveau de danger, en trente sept ans de course en Afrique, il s’est soldé par 54 morts, parmi lesquels des enfants, des vieillards sans parler des terribles dommages occasionnés à l’environnement.
Le parti mapuche organise une campagne de « NON au Dakar 2009 », qui sera coordonnée avec les organisations mapuches d’argentine, et des organisations aymaras et likan antay.

Au Chili, les Mapuches remuent ciel et terres.
Cantonnée dans de petites réserves, la communauté indigène bataille pour récupérer son territoire ancestral.
Mais les industriels et l’Etat ne semblent pas prêts à lâcher ces millions d’hectares de pins et d’eucalyptus devenus très rentables.


Constatez de vous-même :
http://www.mapuche-nation.org/francais/Accueil.htm
Periodico Mapuche Azkintuwe http://azkintuwe.org/

Claire Aymes, porte parole du CavadCollectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar
Assassiner des enfants n’est pas un sport !
Assassinate children is not a sport !
http://www.stop-rallyedakar.com

QUI SOMMES NOUS

Un Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar ( CAVAD) s’est constitué le 22 janvier 2006 à Marseille pour obtenir:
1) la suppression du Rallye Dakar
2) la juste réparation pour les victimes anonymes de ce rallye indécent