Contributions

Depuis 1979, les médias les plus téméraires parlent à grand-peine des morts africains en fin d'émission, la faute à ces satanés « accidents de circulation » probablement aux torts de ces nègres de piétons.
D'ailleurs, toutes les victimes africaines, tombées jusque-là sous les roues du Paris-Dakar sont anonymes, presque invisibles.
A partir d'aujourd'hui, elles ne le seront plus...
Vendredi 13 janvier 2006, Boubacar DIALLO (10ans), Guinéen, est tué par Maris SAUKANS et Andris DAMBIS concurrents n°420 (Auto) du Paris-Dakar
Samedi 14 janvier 2006, Mohamed NDAW(12 ans), Sénégalais, est tué par une voiture d'assistance du Paris-Dakar.
Pour ces 2 enfants, SHERAZE et les Minots ont chanté "Stoppez le Dakar" à Marseille. A écouter et à télécharger sur le site.
Actions supprimer le Rallye Dakar sur le site
Pétition en ligne : http://www.gopetition.com/petitions/appel-suppression-du-rallye-dakar.html

un dessin est souvent plus parlant qu'un long discours

Des femmes et des hommes de tous les horizons accompagnent le CAVAD dans son combat. Rejoignez les! apportez votre contribution.

Remerciements à Michelle Suarez
Le rallye Dakar sur les fleurs du désert chilien

C'est confirmé depuis quelques temps maintenant, les gros bras du Dakar iront polluer l'Amérique du sud avec leurs bécanes et leurs voitures. Les menaces d'attentat étaient trop fortes en Afrique !
Donc pour ne plus écraser les enfants africains, polluer le désert du Sahara et rouler à toute allure au nez et à la barbe des villages affamés, la course partira le 3 janvier 2009 de Buenos Aires en Argentine pour prendre la direction du nord du Chili, ce à quoi s'opposent des associations de protection de l'environnement.

En effet les voitures devraient traverser la région sud d'Atacama, le fameux "désert fleuri".
Dans cette région totalement aride, s'il se met par hasard à pleuvoir, des milliers de fleurs multicolores sortent de la terre et tapissent un sol habituellement rocailleux.
La région est évidemment très fragile et les bulbes des fleurs ne résisteraient pas au rouleau compresseur mécanico-publicitaire du Dakar.

Et pendant que les organisateurs du Dakar font pression sur le gouvernement chilien pour passer outre les recommandations environnementales, un groupe Facebook s'est créé pour protester contre la traversée du Désert d'Atacama par les 4x4.

Allé, pour penser à autre chose, voici quelques lignes de Luis Sepulveda, écrivain chilien qui évoque ce phénomène de floraison dans son recueil de nouvelles Les roses d'Atacama:"Les sacs de couchage étaient trempés. Je demandai s'il avait plu, Fredy répondit que oui, il était tombé une pluie douce et file comme presque tous les 31 mars à Atacama. En me redressant, je vis que le désert était rouge, d'un rouge vif, couvert de minuscules fleurs couleur de sang. '-Les voilà. Les roses du désert, les roses d'Atacama'. "http://mapierrealedifice.blogspot.com/2008/08/le-dakar-sur-les-fleurs-du-dsert.html
Raphael M 3 Août 2008

Écrit par F.G.

vendredi 18 avril 2008
On ne rêve pas, le fameux rallye-raid à Budapest prend le départ ce dimanche. Pendant 6 jours, de Budapest à Balatonfüred en passant par la Transylvanie, les plaines verdoyantes hongroises et les montagnes roumaines auront un parfum de fioul.

Après l'assassinat de quatre touristes français en Mauritanie en janvier dernier, le départ de la course à Lisbonne avait été annulé pour cause de menaces terroristes.

Ce contexte géopolitique a d'ailleurs incité Amaury Sport Organisation (ASO) à fuir (provisoirement?) le continent africain, puisque le Dakar 2009 aura lieu en Argentine et au Chili.
Initialement prévu l'an prochain, le premier "Dakar Series" et premier rallye d'Europe centrale profite donc du forfait de son grand frère saharien et voit ainsi sa première édition avancée d'une année.

Officiellement, cette décision a été prise pour dédommager les concurrents qui avaient déjà réglé leurs droits d'inscription, mais il s'agit également d'amortir le manque à gagner publicitaire et d'assurer les partenariats du groupe français ASO avec les gros constructeurs automobile présents tous les ans sur le Dakar.

Sans remplacer littéralement le Dakar 2008, et plutôt pour tenter de satisfaire le plus grand nombre cette année, les organisateurs délocalisent donc leur caravane en Hongrie. On ne sait pas encore combien des 550 véhicules présents à Lisbonne début janvier seront à Budapest le 20 avril.
Mais une chose est sûre, les principales écuries, intéressées par ce nouveau projet, seront de la partie.

Des concessions sur la tradition africaine pour rattraper le "coût"
Sur le plan humain, l'accueil sera peut-être moins chaleureux que celui réservé habituellement par les villageois africains mais en ce qui concerne la sécurité routière en Hongrie, on peut déjà s'attendre à moins d'enfants heurtés par les bolides que dans la savane malienne...

A défaut d'oasis, les concurrents pourront peut-être se ressourcer dans des bains thermaux, et faute de dunes infranchissables, les pilotes auront plutôt affaire aux nids de poules bien connus des routes roumaines.

A la place du célèbre Lac Rose qui annonce traditionnellement l'arrivée du rallye dans la capitale sénégalaise, ce sera le Lac Balaton avec ses teintes verdâtres qui accueillera les participants le 26 avril.

Enfin, en l'absence (vraisemblable) de kamikazes islamistes sur le parcours, espérons pour ASO que les légendaires vampires roumains, armés de leurs redoutables canines, ne viendront pas perturber le ronronnement de la compétition !F. G. (www.lepetitjournal.com-Budapest)

C’est donc possible !

Les Français ne risquent pas de connaître le Britannique Andy Pag, et pour cause.
C’est l’homme qui a organisé l'année dernière un voyage humanitaire pas comme les autres : avec son collaborateur John Grimshaw, il est parti de Poole (côte sud de l'Angleterre) pour se rendre à Tombouctou (Mali) au volant d'un camion fonctionnant au biocarburant produit à partir de chocolat.

Le 16 août 2008, Andy Pag a récidivé et s’est lancé dans un autre rallye nommé "Grease to Greece" (du cambouis à la Grèce), destinée à promouvoir l'utilisation de biocarburants moins chers et moins nocifs pour l'environnement.

Parti de Londres pour rejoindre Athènes (Grèce), les véhicules utilisés roulaient à l'huile de friture usagée recyclée. Le rallye Londres-Athènes a traversé la France, la Belgique, l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie, la Croatie, la Bosnie, le Monténégro et l'Albanie (une expédition de 3750 km) : ils sont arrivés à destination le 27 août 2008.
Lors du parcours, des restaurants et des cafés ont fourni aux 8 équipes leur matière première, leurs huiles usagées.
Les stations-service traditionnelles qui ont ainsi été boudées se souviendront longtemps de ces sacrés concurrents.
http://uk.news.yahoo.com/itn/20080828/video/vod-from-grease-to-greece-f1a0497.html

Andy Pag a affirmé suite à son arrivée : "Beaucoup de gens ne savent pas que certains biocarburants, quand ils sont fabriqués de façon adéquate, fonctionnent dans n'importe quel moteur Diesel. Il n'y a aucune raison pour que tout un chacun ne puisse pas faire de même, en économisant ainsi un peu d'argent et en protégeant l'environnement sans consommer de carburants fossiles".

Le prochain objectif de Andy Pag : en 2009, effectuer en avion le trajet Royaume-Uni/Chine en utilisant du kérosène produit à partir de sacs plastiques recyclés. Des initiatives à saluer.

Ce ne sont pas les assassins du rallye Dakar, pollueurs multi-récidivistes qui lancent leur dévolu sur le désert de l’Atacama qui pourraient en faire autant!

Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar
Sources : Severine Alibeu, Yahoo uk, Reuters

Témoignage de Toubab, l’illustre inconnu

J'ai grandi en Afrique, en Mauritanie, Mali et Sénégal entre autres, je suis aujourd'hui un médecin glissant vers les 60 balais et travaillant dans un pays dit "défavorisé" (ne pas dire exploité, ça ne se fait pas ...).

Dans les années 60 et 70, il y avait l'esprit de la Route, qu'on pouvait faire en stop, moto, autobus, train, bagnole, etc ...
L'essentiel était de rencontrer d'autres humains de cultures différentes.

Mais le Dakar n'a jamais rien eu à voir avec cette envie de rencontrer l'Autre.
Dès le début ce fut une espèce de Club Med pour névrosés du piston utilisés pour la promotion des marques automobiles, une gigantesque arnaque pour gogos et bobos sédentaires scotchés devant leur télé, en mal de rêve exotique en plein hiver européen.

La beauté des paysages, la sérénité du désert et tout le tsoin-tsoin pour commentaires sportifs, c'est un mensonge quand tu fonces dans le fech-fech, les yeux rivés sur ton tableau de bord, les oreilles pleines du hurlement du moteur.

Quand les excités en boîte ont commencé à percuter gamins et dromadaires qu'ils n'avaient pas eu le temps d'apercevoir (pour faire ça au milieu du désert, fallait vraiment être polarisé sur son compte-tour), les sponsors et médias ont dissimulé la crasse avec juste ce qu'il fallait de caution humanitaro-ethno-culculturelle pour faire avaler le poisson.

Et tout ce beau monde a continué à vendre "l'Aventure" de ces soit-disants baroudeurs mais vrais meurtriers, et de leur connaissance du désert ...
Quelqu'un qui connaît vraiment le désert ne prend pas l'hélicoptère quand le simoun se lève ! Hé oui !

On voit aujourd'hui ce qu'il en est réellement : à la moindre alerte, une véritable armée d'hommes jeunes en pleine force, concurrents, mécano, gardes, techniciens, tous bardés d'électronique et de haute technologie, et de plus encadrés, pouponnés et maternés par des forces armées locales hyper motivées se déballonnent comme les dirigeables publicitaires qu'ils sont.

Des aventuriers en peau de burnes de chacal, j'appelle ça.

Pendant ce temps, des dizaines de militants ONG, dont ne parlent jamais nos journaleux, continuent de bosser comme si de rien n'était.

L'organisation du Paris-Trouyar leur versera t'elle quand même les fonds promis ?Car elle en a promis.
Ce n’est pas sûr.
On peut en douter, tant la médiocrité a submergé le microcosme pipeolo-médiatique hexagonal.

Après tout, les "français de France" se choisissent les héros qu'ils méritent ...

QUI SOMMES NOUS

Un Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar ( CAVAD) s’est constitué le 22 janvier 2006 à Marseille pour obtenir:
1) la suppression du Rallye Dakar
2) la juste réparation pour les victimes anonymes de ce rallye indécent