Rallyedakar 2018 : 1 mort très embarrassant

Si les journalistes, veulent s’y mettre aussi, il va falloir commencer par passer un contrat béton avec le Diable.

Le 6 janvier 2018, au kilomètre 56 de la Panamericana Sur. Le journaliste ( stagiaire ou freelance?) équatorien Mario Fernando Calahorrano Macay, venu  couvrir la célèbre caravane de la mort sur moto suiveuse, a percuté et tué sur le coup le péruvien Luis Alberto García Sánchez,(75 ans).

Panique sur le Rallyedakar. Arrestation immédiate et mis au frais du délinquant pour faire annoncer par les autorités qu’il n’avait rien à voir avec la course. Lui, prétend et maintient avoir obtenu un permis provisoire pour entrer dans le pays et couvrir le rallyedakar.

Rallyedakar 2018 : Violents heurts entre manifestants et policiers à La Paz, en Bolivie

« Nous voulons des hôpitaux, pas le Dakar! »

Le 11 janvier à La Paz en Bolivie, une foule de manifestants contre la venue du rallyedakar attendait la caravane de la mort.
Des centaines de personnes, avec des slogans et des banderoles hostiles, se sont opposées à la police qui a utilisé des bombes au poivre et lacrymogènes pour les disperser.
Des bouteilles d’eau vides et des chaises ont été jetées sur un véhicule de l’organisation.
Les pilotes et l’organisation ont été copieusement hués et sifflés aux abords de la cathédrale, avant de nouvelles charges de la police suivies d’arrestations.
D’autres rassemblements massifs se sont également produites dans les sept autres départements et différentes organisations sont descendues dans les rues pour .protester

RALLYEDAKAR, L’HECATOMBE DEPUIS 1979 (2) : ça continue….

RALLYEDAKAR 2016 : 2 morts et 10 spectateurs blessés

Maximo RISO, Argentin de 63 ans, le 9 janvier 2016Diégo PERALTA, Péruvien de 35 ans, le 12 janvier 2016Tous deux tués par le duo Lionel BAUD/Thierry DEZEIRAUD Auto n° 409Et pour la première fois de l’existence de la Caravane de la Mort, le pilote tueur est inculpé et passe en justice.Les dix blessés :   Santino Rodríguez, Morena Góngora, Ainara Albarracin, Luis César Burgos, Yesica Azcurra, Araceli Cabral, Gastón López, Juan Carlos Rodríguez, Franco Stier et son père.Le compteur provisoire : 76 morts connus

Rallyedakar 2015 : 1 mort

6 janvier 2015 -, le motard polonais Michal Hernik meurt le long du parcours de la 3e étape du rallyedakar 201515 janvier 2015 : 2 inspecteurs (les agents 31 et 60) de la course grièvement blessés par un camion d’assistance du rallyedakar. L’un dans un état désespéré.

Compteur provisoire : 74 morts connus

 

Rallyedakar 2014 : 6 morts

Daniel Eduardo Diambrosio 50 ans, journaliste

9 janvier 2013 : Arturo Marquena López (45 ans) péruvien et Humberto Gómez Vera (56 ans), chilien10 janvier 2013 : Thomas Bourgin motard français
Compteur provisoire : 67 morts connus

Rallyedakar 2012 : 4 morts

Jorge Andres Martinez Boero, pilote argentin de moto dossard n° 175le même jour,2 spectateur Luis Marcelo Soldavini, 37 ans, de nationalité argentine et son fils Tomas, 11 ansAu Pérou: 1 spectateur: Mauricio Saldarriaga Riera, 41 ans, de nationalité colombienne

Compteur provisoire: 63 morts connusRallyedakar 2011 : 3 mortsCristian Cisterna Cisterna, 25 ans, électrocutéFabian Demetrio Croix Núñez, 46 ans, électrocutéMarcelo Reales, 42 ans, tué par le pilote Eduardo Amor, voiture 410

Compteur provisoire: 59 morts connus

Rallyedakar 2010: 1 morte

Sonia Natalia Gallardo
Compteur provisoire: 56 morts connus

Rallyedakar 2009: 3 morts

Pascal Terry, motard dossard n° 192. Robert de la Croix Vera Hernández, de nationalité chilienne. Freddy Efraín Arocupiapa Tours, péruvien.

Compteur provisoire: 55 morts connus

Rallyedakar 2008:

Nous sommes sauvés pour une année, ces courageux criminels pas téméraires détalent, non pas devant la détermination des rebelles, mais sur la pression des assurances.

Rallyedakar 2007: 3 morts

Jean-Charles Ghnassia, pilote, le 08 janvier 2007, circonstances de la mort accidentelle dissimuléesElmer Symons, motard, le 09 janvier 2007, accidentEric Aubijoux, motard, le 20 janvier 2007, percuté par un camion.

Compteur provisoire:52 morts connus
QUESTION…CE N’ EST PAS SUFFISANT ???????

ALORS CONTINUONS ET ORGANISONS LE PROCHAIN MASSACRE!

 

 

PARIS-DAKAR : LE TOP 10 DES MORTS LES PLUS STUPIDES SUR LE RALLYE-RAID

(écrit en 2013 et toujours d’actualité)

Le Paris-Dakar vient d’être endeuillé par le premier drame de l’édition 2013.

Une vieille tradition sur le rallye-raid. Souvenez-vous. Cinquante-Cinq (55) morts.

Depuis la création du Paris-Dakar en 1979 par Thierry Sabine, le nombre de décès fait froid dans le dos. « C’est aussi ça, la magie du Dakar », comme dirait notre ami Gégé Holtz en direct du Bivouac.

L’occasion de revenir sur les morts les plus spectaculaires / incongrues / stupides de cette course controversée soutenue, rappelons-le, par le groupe Total.

1979 Le premier décès de cette liste est aussi l’un des plus idiots : alors qu’il tentait de fixer son casque en se rendant au départ de l’étape Agadez-Tahoua, un motard chute et se tue. Déjà, ça commençait mal.

1984 Au Burkina Faso, pour éviter un motard, un concurrent « voiture » se met en tonneaux. Son Range Rover retombe sur des spectateurs, une femme est tuée sur le coup. Dommage collatéral.

1986 – Le mardi 14 janvier, vers 19H00, un terrible accident d’hélicoptère se produit, à 8 kilomètres de Gourma-Rharous, sur les bords du Niger. Thierry Sabine – créateur et organisateur, Nathaly Odent – journaliste, François Xavier-Bagnoud – pilote de l’hélicoptère, Jean-Paul Le Fur – technicien radio, et Daniel Balavoine – chanteur meurent sur le coup. Cinq victimes d’un coup dont le créateur de l’épreuve et une célébrité : incontestablement le « one shot » le plus spectaculaire de l’histoire du Dakar.

1988 – L’édition la plus meurtrière : pas moins de huit personnes trouvent la mort en trois semaines, avec une belle variété de profils : trois « autochtones » (dont deux enfants), un motard, deux co-pilotes et deux journalistes. Grandiose.

1991 – Charles Cabanne, chauffeur d’un camion d’assistance, est tué par balle au Mali. Eh oui, sur le Dakar il n’y a pas que sur la piste qu’on peut rendre l’âme. Et c’est ça qui est beau.

1992 – Gilles Lalay, motard, est malencontreusement heurté sur une liaison par… la Toyota d’assistance médicale ! Là, on touche au sublime.

1998 – Une fillette mauritanienne traverse un rond-point en revenant de l’école… Et paf, le camion !

2005 – Une fillette sénégalaise de cinq ans est heurtée par un camion d’assistance. Classique. Sauf que le camion en question avait quitté la course depuis plusieurs jours et n’avait donc rien à faire là. Bad beat.

2006 – Andy Caldecott se tue à la suite d’une chute au km 250 de la 9eme spéciale, entre Nouakchott et Kiffa en Mauritanie (traumatisme aux cervicales). Il n’aurait pourtant même pas dû participer à la compétition car il n’avait été engagé que par défaut, pour remplacer l’Espagnol Jordi Duran, forfait sur blessure. Qui lui, est toujours vivant.

2008 : vendredi 4 janvier 2008 : conférence de presse pour annoncer la victime de l’année : le Dakar lui-même, annulé par crainte du terrorisme. Sans doute la plus belle victime. Qui malheureusement renaîtra de ses cendres l’année suivante en Amérique du Sud.

Vous pouvez aller signer une pétition pour la suppression du Rallye Paris Dakar sur le site www.stop-rallyedakar.com

Le 10/01/2013 par Julien Maron

http://www.mensup.fr/contenu/a,129725,paris-dakar-top-10-des-morts-les-plus-stupides-sur-le-rallye-raid.html

RALLYEDAKAR 2015 : 2 pilotes arrêtés par la police chilienne

Au Chili, enfin, 2 pilotes du rallyedakar sont interpellés et arrêtés pour dommages archéologiques

Les autorités de la ville chilienne d’Antofagasta ont arrêté deux pilotes qui participent au rallye Dakar 2015 pour avoir endommagé des sites archéologiques dans le désert d’Antofagasta, après être sorti de parcours officiel jeudi 8 janvier 2015.

De source policière, le pilote italien Matteo Casuccio dossard n° 150
et le pilote néerlandais Kees Koolen dossard n°274
ont été été arrêtés par les détectives des enquêtes policières (PDI) dans le bivouac, après avoir terminé l’étape.
Les deux pilotes, accompagnés de représentants de l’organisation du Dakar 2015, ont été entendus sur procès-verbal pendant 30 minutes par la police et relâchés plus tard.
Ils comparaîtront devant la cour, selon des sources bien informées

Claire Aymes.

RALLYEDAKAR 2015 en action: 1er mort et 2 blessés graves

Le jour que de riches saoudiens exigeront de faire un rallye automobile dans le parc de la Vanoise, on se rendra peut-être compte que cette entreprise est une abomination

RALLYEDAKAR 2015 : C’est reparti comme d’habitude.

A ce jour, 1 mort , 2 blessés graves dont 1 dans le coma.

Alors que la France dit organiser une grand messe fin 2015 pour étudier les solutions pour réduire les effets néfastes de la pollution, celles de l’automobile notamment, le RALLYEDAKAR 2015 en Amérique du Sud est un bel exemple de gaspillage de l’énergie pour que quelques privilégiés aillent se faire plaisir avec l’argent des sponsors.

Les mêmes sponsors qui se disent exsangues à les entendre se plaindre des charges salariales qui pèsent sur leurs entreprises mais trouvent de l’argent pour financer des délinquants routiers.

Un gigantesque gaspillage d’argent et d’énergie qui ne sert qu’à l’égo de quelques uns et qui en plus tue et pollue.

Maintenant ce rallye ne passionne plus les foules, le seul suspense est maintenant de savoir combien de morts il causera à chaque nouvelle édition.

Le jour que de riches saoudiens exigeront de faire un rallye automobile dans le parc de la Vanoise, on se rendra peut-être compte que cette entreprise est une abomination.

Claire Aymes.

Rallyedakar2015: le PEROU c’est NIET, NON, NO Pasaran !

Les menaces de morts et injures n’y ont rient fait, c’est NIET, NON, NO Pasaran ! Le rallye de la Mort et de la Destruction Dakar ne vaut pas ce qu’il en coûte!

Les menaces de morts et injures n’y ont rient fait, c’est NIET, NON, NO Pasaran !

Le rallye de la Mort et de la Destruction Dakar ne vaut pas ce qu’il en coûte.

ASO et ses séides ont eu beau brandir leurs chiffres truqués faramineux et balancer à tire-larigot leurs éternels boniments.

L’histoire du sinistre rallyedakar est têtue et ses faits d’armes aussi.

Le Chili et l’Argentine le poursuivent en justice pour des méfaits incontestables. Les dommages et intérêts s’annoncent considérables.

ASO et son escadron de la Mort ont donc décidé de faire payer les pays traversés en fonction des dommages ultérieurs prévus et budgétés. Bien pensé.

Mais en face, il n’y avaient pas de pays africains avides et corrompus.

Ça a fait toute la différence. Le rallye de la Mort et de la Destruction Dakar ne vaut pas ce qu’il en coûte ! C’est dit.

Pas de Pérou ! Que ne comprennent-ils pas ?

RENTREZ CHEZ VOUS !

Le CAVAD salue le Professeur Klaus Hönninger Mitrani dont l’action continue et persévérante a convaincu et abouti au refus de la ministre Magaly Silva du Pérou (Mincetur)

Le Cavad espère que cette décision sage de patriote convaincu de la nécessité de protéger et préserver l’héritage séculaire archéologique du pays trouvera son écho au Chili et et Argentine.

Les femmes et hommes politiques des autres pays d’Amérique latine ne peuvent que prendre exemple sur ce refus de la prédation occidentale sur leurs pays.

Aucune culture, aucun passé historique ou archéologique n’est inférieur à celui de l’Occident.

Comme d’habitude, selon la communication de ASO et de son rallye de la Mort, on ne peut leur dire NON. Ce sont des impératifs budgétaires qui seraient responsables de ce retrait, la mort dans l’âme du Pérou.

Nous attendons la prochaine excuse : l’attaque de Sentier Lumineux !

Claire AYMES.

Bilan humain provisoire du rallyedakar2014

Morts :

Daniel Eduardo Diambrosio 50 ans, journaliste
Agustín Ignacio Mina 19 ans, journaliste, argentin,
Martín Alejandro Delgado 31 ans, photographe, péruvien
José Carne, spectateur de 68 ans décédé à l’hôpital de Belen
Eric Palante, motard belge dossard 122

1 médecin bolivien de la Croix-Rouge de l’équipe médicale du rallyedakar 2014 déclaré mort par les organisateurs d’une crise cardiaque alors qu’il était impliqué dans une collision de véhicules sur le parcours de la course.

Blessés :

Alvaro Rodrigo De Quesada Salazar 31ans, photographe, péruvien,
3 pilotes du rallyedakar2014

Menaces Rallyedakar 2014 en BOLIVIE : Pas moins de 8 procureurs pour faire plier la Conamaq.

Nous voulons aussi dénoncer les diverses menaces des autorités et organisateurs concernés : appels téléphoniques anonymes, des menaces de mort, harcèlements des proches….

Le procureur général de l’État, Ramiro José GUERRERO a nommé les procureurs:
Robert Adrián Pacheco,
Roger Arellano Ponce,
Javier Torrejón Tirao,
Dino Laime,
Cesar Labour Benitez,
Charles Torrez Ameller,
Ana María Saavedra
et Ausberto Rodríguez Pérez
par l’EGFR/RJGP instruction N ° 1215 / 2013.

Il s’agit d’assurer par tous les moyens le passage du rallye de la mort sur les terres andines couvrant les villes andines de Potosi, Tupiza, Villazón, Oruro et Uyuni..
La mission est assortie d’un avertissement ferme:toute obstruction sera rigoureusement sanctionnée.

Déclaration des indiens autochtones :
Il n’y a pas eu de volonté gouvernementale d’ouvrir le dialogue avec nous, la force du peuple et surtout les communautés et TCO à UYUNI ne sont pas respectées.

De plus, nous voulons dénoncer les diverses menaces des autorités et organisateurs concernés : appels téléphoniques anonymes, des menaces de mort, harcèlements des proches.

Avant toute discussion, le gouvernement doit retirer ses forces de police de 3 300 hommes, y compris des militaires, de notre siège social.

Rallyedakar 2014 en BOLIVIE : Les peuples autochtones de Bolivie ont promis de bloquer le rallye

Sachant que le passage des motos pourraient causer des dommages environnementaux irréparables, le Conamaq estime nécessaire de réaliser un blocus des routes pour empêcher le passage au pays de cette compétition automobile.

L’ancien chef du Conseil National des Ayllus et Markas de la Qullasuyu (Conamaq), Rafael Quispe, a déclaré que l’itinéraire du Rallye Dakar provoquera des pollutions et destructions environnementales dans les régions qui vont le subir.
Le chef des autochtones, Rafael Quispe, a déclaré que les organisateurs du Dakar 2014 doivent avoir l’autorisation de terres communales d’origine (TCO), Tolapampa, du département de Potosí, car cette course peut passer par cette ville. Sachant que le passage des motos pourraient causer des dommages environnementaux irréparables, il estime nécessaire de réaliser un blocus des routes pour empêcher le passage au pays de cette compétition automobile.

M. Quispe a déclaré envoyer une lettre aux organisateurs en leur demandant d’éviter de voyager sur cette région. Il projette d’établir des barrages pour protester contre l’installation de gardes de la police qui a eu lieu au siège du Conseil National des Ayllus et Markas de la Qullasuyu (Conamaq).
« cette course se produira sur un sanctuaire des peuples autochtones. Pour faire simple, il s’y trouve des fossiles, œufs d’autruche et de quinoa enfouis, il existe des vigognes,
Avant le passage d’une invasion comme le Dakar (…). Il y aurait du avoir une consultation préalable, libre et éclairée, et une étude d’impact environnementale « a t-il déclaré.

Rafael Quispe est en pourparlers avec d’autres organisations autochtones des pays voisins pour obtenir du soutien afin de bloquer le Dakar puisqu’il n’apporte aucun bien ni avantage aux communautés embourbées dans la pauvreté.

CHILI : Procès pour empêcher le passage du Rallye Dakar 2014

La décision de la Cour…… est considérée comme une étape importante pour les organisations qui ont déposé des procès similaires précédemment et qui n’avait jamais été reçus par la Cour…

La cour d’appel de Santiago a accepté de tenir un procès qui a pour but d’empêcher le passage du Dakar 2014 au Chili. En février dernier, la Cour a donné cinq jours de délai au sous-secrétaire des sports, Gabriel Ruiz-Tagle, pour envoyer un rapport informatif sur cet événement sportif remise en cause par la destruction du patrimoine archéologique que dénoncent les parties plaignantes.

SANTIAGO -. La Sala de Verano(*) de la Cour d’appel de Santiago a accepté de tenir un procès en appel présenté par les associations Acción Ecologica (action écologiste) et Fundación Patrimonio Nuestro (fondation de notre patrimoine) contre la réalisation du Dakar l’année prochaine 2014.

Les appelants fondent leur procès constitutionnel par la destruction de près de 200 sites archéologiques dans les différentes étapes de la compétition, information qui a été accréditée par des rapports du Conseil des monuments nationaux.

La décision de la Cour, prise ce mercredi 20 février, est considérée comme une étape importante pour les organisations qui ont déposé des procès similaires précédemment, qui n’avait jamais été reçus par la Cour.

Cette fois-ci, la Cour a donné 5 jours pour le secrétaire adjoint des sports, Gabriel Ruiz-Tagle, pour présenter des informations en tenant comme base le contenu du procès .

La Cour a accepté de traiter cette demande de protection après 3 tentatives infructueuses de l’association chilienne des quartiers et des zones du patrimoine représentée par son président Rosario Carvajal.

« Ce que nous espérons, c’est que cela va s’arrêter. Cela n’est pas une compétition sportive, c’est une pseudo compétition. C’est une vitrine pour les entreprises automobiles qui font de la publicité de leurs modèles de voitures et de camions qui sont dans la compétition. Nous ne croyons pas qu’il s’agit d’un sport » déclare Rosario Carvajal.

Carvajal signale que c’est l’annonce du gouvernement de demander que le rallye Dakar ait lieu au Chili en 2014 et en 2015 également qui les ont amené à déposer cette action en justice.

Il ajoute que, s’ils persistent dans la réalisation du rallye, qu’il soit fait « au moins dans des lieux où il n’y a pas de danger pour les zones patrimoniales ni pour les zones archéologiques ».

Il atteste que le Dakar « détruit tout sur son passage », ce qui implique également l’écrasement d’animaux et la mort des êtres humains.

(*) Sala de Verano = ensemble des membres (ministres) qui font partie de la Cour Suprême.

http://www.lasegunda.com/Noticias/Nacional/2013/02/824765/Corte-de-Apelaciones-de-Santiago-acogio-a-tramite-recurso-que-busca-impedir-paso-del-Dakar-por-Chile

remerciements aux sympathisants qui ont transmis et traduit.

Bilan humain du rallye dakar 2013

Le vrai bilan du rallye dakar 2013 est de 4 morts et 19 blessés connus

Les médias à la solde de ASO ont beau s’échiner à travestir ou omettre la vérité. T. BOURGIN n’est pas la première victime de l’Escadron de la Mort 2013 ! Et il n’y a pas eu 3 mais 4 morts.

Depuis le 5 janvier 2013, date du départ de la sinistre caravane, les victimes fleurissent et la liste macabre s’est allongée…

Dès le 5 janvier 2013 : mouvement de foule lors de la cérémonie de départ du fournisseur officiel de la Mort: le jeune spectateur Ernesto Rivera Pisani (18ans) dégringole d’un parapet, est gravement blessé et hospitalisé tandis que Wilmer Ramos Moron (30 ans) chute de moto avec sa fiancée Gloria Colquichagua Ruiz (20 ans) et meurt sur le coup.

Le 7 janvier 2013, 8 touristes équatoriens suivant le rallye Dakar en minibus font un accident. Divers blessés dont un dans un état désespéré: Hernán Lazcano Nalama, les 3 frères Ballesteros Castro, Carlos Núñez Arista, Álvarez Ulloa, Lazcano Gonzalez et López Santa.

Ce n’est que le rodage…

9 janvier 2013 :, collision entre un camion d’assistance du rallye dakar 2013 avec 2 taxis. Bilan 2 morts et 8 blessés, ça devient sérieux.

Les 2 morts sont : Arturo Marquena López (45 ans) péruvien et Humberto Gómez Vera (56 ans), chilien.

Les 8 blessés :

Luis Ccama Vilca (Arequipa), Maribel Escobar Cochon (OIT), John Winskill (Angleterre), Lee Townend (Angleterre), Germán partie Mamani (Arequipa), Begonia tintalla Arocutita, Alex Vasquez Vaquez (Arequipa), Monica Huamani Selaya (Tacna).

10 janvier 2013 : mort du motard n° 106 Thomas Bourgin venant de Africa Race.(le jumeau africain du rallye dakar)..

11 janvier 2013 : Un enfant de 5 ans Matías Soria, est hospitalisé avec de multiples fractures, après avoir été percutéé par une voiture d’assistance du rallye de la mort 2013. Chose rarissime, une subvention est aussitôt allouée à sa famille !

L’UNESCO prévient:Le Rallye Dakar 2013 pourrait gravement endommager le patrimoine de l’humanité

Mme Sanz a expliqué aux représentants des trois pays qui recevront le rallye l’impact ravageur que le passage des véhicules va générer sur les vestiges archéologiques autochtones

L’UNESCO a exprimé sa préoccupation quant à l’impact du Rallye Dakar sur le patrimoine archéologique du Chili, au Pérou et en Argentine, trois pays qui accueilleront la course au début du mois prochain.
A la tête du patrimoine mondial pour l’Amérique latine et les Caraïbes de l’Unesco, Nuria Sanz, s’est déclaré « profondément préoccupée» par cette affaire à l’Office des Nations Unies.
Cette responsable de l’Unesco a contribué dans la capitale chilienne lors d’une réunion avec des représentants de trente pays de la région à élaborer un plan d’action pour protéger et gérer les sites qui font partie de la liste du patrimoine mondial.

Au cours de la réunion, Mme Sanz a expliqué aux représentants des trois pays qui recevront le rallye l’impact ravageur que le passage des véhicules va générer sur les vestiges archéologiques autochtones qui se trouvent dans ces secteurs.

« Il faut informer le Comité du patrimoine mondial du très négatif impact potentiel pour tout ces merveilleux territoires archéologiques intacts au Chili, au Pérou, l’Argentine et ailleurs, » a déclaré le chef du patrimoine de l’humanité pour la région.
Le Rallye Dakar, qui aura lieu entre le 5 et le 20 janvier 2013, passera dans la région du centre-sud du Pérou, du nord de l’Argentine et certains secteurs du désert d’Atacama dans le nord du Chili, pour finir à Santiago.

Remerciements à Anya P. pour la traduction

Rallye Dakar 2012, fournisseur officiel de la Mort en pleine action: 1er mort

Le début des sacrifices humains
Rallye Dakar 2012, Fournisseur officiel de la Mort : 1ère étape,1er mort.

Jorge Andres Martinez Boero, pilote argentin de moto dossard n° 175

Rallye dakar 2010 : Ce même pilote avait abandonné à la 6e étape après avoir été victime d’une chute à un kilomètre de l’arrivée à Iquique, au Chili. Tombé dans un précipice, il avait dû attendre les secours pendant près de huit heures….
Il n’avait visiblement pas compris

Rallye Dakar 2012 Les paléontologues ont raison de s’inquiéter de son passage au PEROU

Le rallye Dakar multi récidiviste bien connu des services de police se rend régulièrement coupable de dévastations archéologiques après avoir prétendu avoir des autorisations officielles.

Le Musée Paléontologique Meyer Hönniger regroupe plus d’une dizaine de paléontologues péruviens et étrangers qui ont obtenu d’étudier et restaurer dans le désert d’Ocucaje, en Ica des fossiles de baleines, dauphins, requins dauphins et autres vestiges d’une vie marine d’envergure ayant existé pendant la période du Miocène.

Klaus Hönninger, directeur de musée, a demandé dans un communiqué de presse au Gouvernement péruvien et aux organisateurs de Dakar 2012 qu’ils donnent des informations sur ces lieux qui doivent être évités et protégés.

En effet, les représentants de l’événement (ASO et le gouvernement) gardent un strict secret sur le parcours de la caravane alors que ce passage peut affecter « les fossiles uniques baleines, dauphins, requins et une autre vie marine de grande taille qui a habité la zone pendant la période du Miocène » rappelle-t-il.
Le Musée Paléontologique Meyer Hönninger étudie déjà depuis cinq années les vestiges qui se trouvent dans le désert Ica et d’Arequipa, raisons pour laquelle il demande qu’on respecte les recherches effectuées sur un site, pouvant contribuer à mieux comprendre les processus évolutifs et climatologiques de la planète.

Malheureusement, les autorités péruviennes ont seulement déclaré qu’elles sauvegarderont les restes archéologiques, comme les Lignes de Nazca, figures pré-hispaniques géants dans le désert d’Ica, et ne se sont pas prononcé sur les restes paléontologiques.

Le rallye Dakar multi récidiviste bien connu des services de police se rend régulièrement coupable de dévastations archéologiques après avoir prétendu avoir des autorisations officielles.
On ne parle plus de l’Afrique où ce fut un festival pendant 30 ans.

Pour la seule Amérique du Sud, on peut déjà noter que le rallye Dakar est revenu aux fondamentaux. Seule différence: les écologistes sud-américains ne se laissent pas faire. On en veut pour preuves :

En 2009 : Le rallye Dakar 2009 a bien détruit un site archéologique
http://www.stop-rallyedakar.com/index.php?option=com_content&task=view&id=175&Itemid=43

En 2010 : Le patrimoine Chilien demande réparations des dégâts commis par le rallye Dakar 2010
http://www.stop-rallyedakar.com/index.php?option=com_content&task=view&id=181&Itemid=1http://sacha-baraz.guidarts.com/www/news.php?sid=59&lg=fr

AFP : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jLnpFJulwbucXWVv27abStIr_Sag

A lire également pour information : « Le Rallye Dakar viole les droits du Peuple Mapuche »http://mapuche.free.fr/campagnes/index.htm

Il n’ya pas qu’en Afrique que les observateurs ont pu prendre le pilote Peterhansel en flagrant délit de pollution d’un point d’eau vital pour les populations autochtones :http://www.stop-rallyedakar.com/index.php?option=com_content&task=view&id=91&Itemid=40
ou http://www.dailymotion.com/MBOA#videoId=xyzg0

Le rallye Dakar 2011 a été également surpris dans ses œuvres en Amérique du sud à 2 reprises :
1) Le rallye Dakar 2011 attaqué en justice pour pollution avérée
http://www.stop-rallyedakar.com/index.php?option=com_content&task=view&id=188&Itemid=43

2) Photos exclusives de ce camion n°531 polluant le 13 janvier 2011 ainsi que les carcasses abandonnées après qu’on y eût mis le feu.
http://noaldakar2011.blogspot.com/search?updated-min=2011-01-01T00:00:00-08:00&updated-max=2012-01-01T00:00:00-08:00&max-results=18

Quand on connait la méthode de ce rallye de la mort et de la destruction pour imposer son passage aux pays du tiers-monde : http://www.lepost.fr/article/2008/12/31/1370816_la-methode-du-rallye-dakar-pour-s-imposer-dans-le-tiers-monde.html

On ne peut que craindre le pire.

Claire AYMES, porte parole du Cavad
Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar
Assassiner des enfants n’est pas un sport !
To assassinate children is not a sport !
Asesinar ninos no es un deporte!
http://www.stop-rallyedakar.com

Source : http://www.hoy.com.ec/noticias-ecuador/peru-teme-que-rally-grupo-de-paleontologos2012-dane-vestigios-paleontologicos-524044.html

Les assassins de Boubacar Diallo tué lors du rallye Dakar 2006 courent le rallye Dakar 2012

Rallye Dakar 2012: On ne change pas une équipe qui tue.

Andris DAMBIS

Maris SAUKANS

Les assassins de Boubacar Diallo percuté le 9 janvier 2006 en Guinée par la voiture n°420 courent le rallye Dakar 2012.
Maris SAUKANS et Andris DAMBIS sont inscrits sur la catégorie AUTO sous le n° 370
Assassiner des enfants n’est pas un sport !
http://www.stop-rallyedakar.com

D’ont change a killer team.
The assassins of Boubacar Diallo struck on January 9, 2006 in Guinea by the car n°420 run the rally Dakar 2012.
Maris SAUKANS and Andris DAMBIS are registered on the CAR category under the n° 370 Assassiner des enfants n’est pas un sport !
To assassinate children is not a sport !
Asesinar ninos no es un deporte!
http://www.stop-rallyedakar.com

No se cambia a un equipo que mata.
Los asesinos de Boubacar Diallo percutido el 9 de enero de 2006 en Guinea por el coche n°420 corren la reunión Dakar 2012.
Maris SAUKANS y Andris DAMBIS se inscriben sobre la categoría AUTO bajo el n° 370 Asesinar ninos no es un deporte!
http://www.stop-rallyedakar.com

Rallye Dakar 2011 : Le rallye Dakar attaqué en justice pour pollution avérée

Caramba ! Après l’inénarrable opération coke en stock de l’année dernière, le narco-Dakar s’est fait prendre les roues dans le cambouis.

Cette année 2011 est définitivement funeste pour la Caravane de la Mort….comme pour d’autres dictateurs. Il l’a joyeusement fait en Afrique, en toute impunité.

En Amérique du Sud, il n’est plus à la fête.
Le rallye de la Mort devenu écologiste a laissé derrière lui des résidus dangereux!!!
Il l’a toujours fait mais là, il y a les preuves et elles sont irréfutables.
Asticoté par la FUNAM, le Secrétariat à l’environnement de la Nation a informé qu’il avait détecté des problèmes dus aux résidus dangereux que les différents ateliers mobiles (qui assistaient les véhicules concurrents du rallye Dakar 2011) ont laissé à San Juan.

Des inspecteurs de la Direction de Résidus Dangereux du Secrétariat à l’Environnement et Développement Soutenable de la Nation ont constaté une gestion incorrecte des résidus dans la propriété hébergeant le bivouac de la ville de San Juan le jour vendredi 14 janvier 2011.
Enquêtant conformément à la loi sur les résidus dangereux, les inspecteurs ont observé que les résidus produits dans la propriété par les véhicules et leurs équipements de maintien mécanique ont été accumulés dans des sacs jaunes sans étiquetages ni classification entre les résidus solides urbains et les résidus dangereux.
Les inspecteurs se sont emparés de ces résidus juste avant qu’ils ne soient jetés dans une décharge municipale.

Une chance car sans cela, les résidus auraient ensuite été déposés dans un remplissage (vide) sanitaire, « en protection de la santé de la population et l’environnement en général » a précisé le communiqué.
Le secrétariat a obligé les organisateurs du sale rallye Dakar à transférer les résidus dangereux vers une société habilitée à traiter ce type d’ordures sans écarter l’application de l’amende économique ou sanction prévue par la loi.
Source : Secrétariat Atmosphère et Développement Soutenable

Plaintes de la FUNAM: 1er jugement

Plainte de la FUNAM contre le rallye Dakar 2011: Texte original du jugement du 13 janvier 2011 prononçant le contrôle des voitures du rallye Dakar 2011 et autorisant l’application des sanctions selon la loi argentine. (Remerciements à Mario)

Plainte de la FUNAM contre le rallye Dakar 2011: Texte original du jugement du 13 janvier 2011 prononçant le contrôle des voitures du rallye Dakar 2011 et autorisant l’application des sanctions selon la loi argentine. (Remerciements à Mario)

Señor Ministro de Gobiernode la provincia de CórdobaCarlos Alberto Caserío Víctor Hugo Chiapero, Fiscal de Instrucción de Feria del Segundo Turno, se dirige al Sr. Ministro de Gobierno en relación a los autos caratulados Denuncia formulada por Montenegro, Raúl Alberto c/ Miguel Ledesma y otros » (Den. N° 002/2011 – Expediente N° 263407), a los fines siguientes:

I.- Los hechos puestos en conocimiento por ante esta autoridad judicial, podrían configurar delitos perseguibles de oficio por parte de funcionarios públicos dependientes de esa cartera a su cargo, relacionados a la organización y control de los vehículos automotores involucrados en el Rally Dakar, en los tramos de enlace en que los corredores y vehículos de apoyo compartieron tramos de rutas provinciales, con usuarios particulares. –

II.- Que al tratarse -según lo denunciado-, de posibles omisiones de deberes a su cargo, u ordenes contrarias a disposiciones reglamentarias vigentes contenidas en los Códigos de Tránsito y Contravencional Vigente, por parte de funcionarios públicos, se abre la competencia de esta Fiscalía de Instrucción de Feria para verificar la existencia histórica de los eventos anoticiados, identificar a sus autores, cómplices e instigadores, y evitar las consecuencias ulteriores o efectos de los delitos que aparecieran cometidos.-

III.- En ese marco y en razón de la inminencia de un nuevo tramo de la competencia dentro del territorio provincial, donde probablemente se tendrá previsto el tránsito de los vehículos afectados a la competencia en sectores de ruta a compartir con vehículos particulares, se insta al señor Ministro a que disponga lo necesario para asegurar la cobertura necesaria de personal afectado al control de la seguridad, para evitar infracciones de tránsito y conducción peligrosa de vehículos, que puedan afectar la integridad de terceras personas y cosas.-

IV.- Por último, se hace saber al señor Ministro, que como parte integrante de los hechos presuntamente delictivos que contiene la denuncia formulada por el señor Raúl Alberto Montenegro (por derecho propio y en su carácter de Presidente de la Fundación para la defensa del ambiente-FUNAM), se pone en conocimiento infracciones de tránsito por parte de distintos corredores del Rally Dakar -algunos de ellos extranjeros-, presentando prueba documentada de los mismos, por lo que, de corresponder la actuación inmediata de la autoridad de aplicación, para la aplicación de las sanciones legales que correspondan, se pone a disposición el material presentado por el denunciante, a los fines que hubiere corresponder, solicitándose asimismo que, de haberse confeccionado actas de infracciones a raíz de dichos sucesos, se remitan copias certificadas de las mismas a esta sede judicial, para ser agregadas a la causa .

Saludo a Ud. atentamente.
[Víctor Hugo Chiapero, Fiscal de Instrucción de Feria del Segundo Turno].

EN RESUME:
Les faits dénoncés sont passibles de poursuites par le Ministère Public et les autorités compétentes.
Les véhicules du rallye Dakar seront contrôlés sur les parcours où ces voitures partagent les routes de la province avec les usagers de la route.
Selon la plainte déposée, les dispositions du Code de la Route n’ont pas été respecté par les autorités compétentes et requièrent une enquête identifiant les auteurs et les complices afin de prévenir d’autres infractions semblables.
Qu’au vu de l’imminence de retour de la course (à Cordoba) toutes les mesures soient prises tant en sécurité qu’en personnel pour éviter les dommages sur les tiers et leurs biens.
Que les infractions seront notifiées en recommandé aux coureurs concernés dont certains sont étrangers afin que les sanctions appropriées soient appliquées.

Sacrifice humain toléré ou légalisé?

Le sacrifice humain légalisé a un nom : le Rallye Dakar. Le Rallye Dakar 2011 a fait 3 morts.

Hécatombe depuis 1979 : 59 morts connus.

Le sacrifice humain légalisé a un nom : le Rallye Dakar. Le Rallye Dakar 2011 a fait 3 morts.
Cristian Cisterna Cisterna, 25 ans, électrocuté
Fabian Demetrio Croix Núñez, 46 ans, électrocuté

Marcelo Reales, 42 ans, tué par le pilote Eduardo Amor, voiture 410
Hécatombe depuis 1979 : 59 morts connus.

Rallye Dakar 2011: 1er mort et 2 blessés de plus!

Le fait n’aurait pas attiré l’attention du Cavad si l’ordre n’avait été donné et respecté de ne surtout pas divulguer le nom des victimes. .Le fait n’aurait pas attiré l’attention du Cavad si l’ordre n’avait été donné et respecté de ne surtout pas divulguer le nom des victimes.
Le directeur du Service de Santé Arica, le Dr Magdalena Gardilcic, a dit aux médias qu’un homme de 24 années était décédé dans la matinée et que deux autres hommes, l’un de 23 ans et l’autre de 22 ans ont été blessés et hospitalisés en soulignant que le campement du Rallye Dakar abrite une ambulance du Service Municipal de Santé d’Arica, avec un équipement dirigé par médecin, dispositif ayant été mis en place pour l’assistance aux personnes accidentées.

Nous avons donc cherché et nous avons trouvé.
Vendredi matin, un mécanicien de l’entreprise Chilena Táctica, Cristian Cisterna Cisterna, 25 ans, habitant de Arica, est mort électrocuté en montant le bivouac de l’autodrome d’Arica.
L’accident a fait 2 autres blessés : Marcos Soto Reyes, 23 ans, habitant de Arica et Peter Rivas Úbeda, 22 ans, habitant de Iquique.
Ces derniers ont tous deux été transportés à l’Hôpital Régional. Un accident du travail donc, en principe.
Mais alors pourquoi cacher l’identité des victimes, si ce n’est pour s’en exonérer ?

Pour les accidents du travail comme pour les accidents de la route, il n’y a pas de fatalité.
Il apparaît que des jeunes gens inexpérimentés ont été utilisés pour une prestation dangereuse. ASO et sa sinistre caravane rétorqueront que ces jeunes gens travaillaient pour une entreprise du coin.

Le Cavad répond que le donneur d’ordre est responsable de la sécurité du chantier.

Il doit donc s’assurer que les entreprises qu’il utilise ont les compétences et les moyens d’assurer la sécurité de leurs employés.
De la compétence de jeunes de 25, 23 et 22 ans…
Il nous sera répondu que la valeur n’attend pas le nombre des années. Surtout sur le rallye Dakar, fournisseur officiel de la Mort.

Rallye Dakar 2011: sale temps pour les délinquants 1

Le Dr. Raúl Montenegro, président de la FUNAM, Fondation pour la Défense de l’Environnement argentine, a porté plainte auprès du Ministère public Fédéral n°3 Graciela López de Filoñuk

Une plainte contre les pilotes du Rallye Dakar 2011 pour conduite dangereuse et mise en danger de la vie d’autrui sur la route 38, entre la sortie Cordoue et le croisement avec la Route 17.
Ces voitures et des camions du Rallye Dakar ont systématiquement violé et à grande vitesse les zones interdites, ont ouvertement circulé en sens interdit et ont utilisé des véhicules non autorisées sur une route non habilitée pour cette course qui affectera le patrimoine historique de Camino Real.

Le Dr Montenegro a demandé à la Police et la Justice d’enquêter sur ces faits graves pour lesquellles il détient des preuves photographiques irréfutables afin que des sanctions soient prononcés selon la la Loi Provinciale n° 8.431 et la Loi nationale n° 24.449 » et a exigé de la province que « non seulement soit sanctionnés les contrevenants mais qu’on les on empêche de revenir sur la province de Cordoue « 

Rallye Dakar 2011: sale temps pour les délinquants 2

La FUNAM a également demandé que la Justice Fédérale enquête sur les organisateurs privés du Rallye Dakar Argentine-Chili,

La FUNAM a également demandé que la Justice Fédérale enquête sur les organisateurs privés du Rallye Dakar Argentine-Chili; Sont dans le collimateur :

David Eli, Tiziano Siviero, Etienne Lavigne, Gregory Murac, David Côtière, et Etienne Amaury, ce dernier comme président d’Amaury Sport Organisation (ASO) et par conséquent principal responsable responsable de la course.

« Tous négligent la réglementation en vigueur sur l’atmosphère, sur l’évaluation d’impact environnemental, sur les résidus dangereux – Loi Nationale N°24.051 et son règlement et sur d’autres affaires liées, en particulier la pollution d’eau, le sol et l’air, les articles 200 et 203 du Code Pénal », soutient le Dr Montenegro.

1er accident rallye Dakar 2011: Les affaires reprennent

Rallye Dakar 2011 : Ecoutez, regardez bien ces médias libres et indépendants qui disent tout dans la transparence la plus totale.

Dans la soirée de mardi dernier, avant même le départ du rallye de la Mort Dakar, il y a déjà eu un premier accident .
La voiture de Ignacio Andres Casale Silva, une Toyota 401 du team Gasco a percuté un véhicule.
Une petite fille a failli être percutée.
Le conducteur de cet autre véhicule, Daniel Lemos, a été emmené à l’hôpital de San Juan de Dios, avec une fracture de la clavicule.

2010: 56è mort et le criminel rallye Dakar court toujours

Premiers accidents et mort sur la rallye Dakar 2010
Chaque année c’est le même lamentable argument. La fatalité.
Quelle fatalité ? La fatalité de porter impunément la mort sur les terres lointaines ?

De se défouler enfin en violant toutes les règles de sécurité routières imposées en France et en Europe ?

La fatalité de permettre à n’importe quel quidam capable de payer un droit de participation d’aller assouvir on ne sait quel bas instincts loin de chez lui ?
De qui se moque t-on au juste ?
La jeune Sonia Natalia Gillardo originaire de Alpa Corral a été tuée dès la première étape de notre célèbre safari humain. Elle n’avait que 28 ans.
Elle a eu le tort de se trouver sur la trajectoire du 4X4 n° 418 conduit par l’Allemand Mirco Shultis et son co-pilote le Suisse Ulrich Leardi.
4 autres blessés sont concernés dont un enfant de 9 ans, Gabriel Gomez (24 ans) qui a eu des fractures du tibia et du péroné.
La scène a été tellement choqué le public que le pilote et son navigateur n’ont échappé à un début de lynchage que grâce à la police.
Cela, on ne vous le dit pas. D’ailleurs on ne vous dit pas tout.
Plus tôt, en moins grave, il y avait eu un autre accident qui heureusement n’a pas fait de blessés.
Un véhicule d’assistance du Racing Team Isuzu Ring, a sur la route de San Carlos, percuté une voiture privée de marque Fiat dans laquelle se trouvaient un homme et ses deux fils qui n’ont pas été blessés.
Sonia Natalia Gillardo est la 56è victime du diabolique rallye Dakar.