Le rallyedakar 2014 manque de respect à Evo MORALES, président de la Bolivie

Dans l’esprit de colonialisme décomplexé largement assumé du rallyedakar, un chef d’Etat du tiers-monde ne saurait être sollicité dans le respect. Il ne saurait être partenaire et il est normal de le traiter et le prendre de haut.
Alors qu’ils croulent sous les avanies en Argentine, au Chili et au Pérou, Amaury Sport Organisation, le rallyedakar et leurs médias ont claironné une semaine durant, urbi et orbi  que le Président de la Bolivie, Evo Morales, ferait leur siège pour pouvoir accueillir en Bolivie leur célèbre rallye de la Mort…

Exemples de ces annonces grossières :
Morales essaie de convaincre le Dakar (pour) que le rallye traverse la Bolivie
Morales trata de convencer al Dakar de que el rally pase por Bolivia
Bolivie toque à la porte du Dakar 2014 et le Pérou est en danger

 

Bolivia toca a la puerta del Dakar 2014 y Perú peligra

Remarques du CAVAD qui a patiemment attendu l’annonce officielle intervenue le 20 février 2013 :

Alors même qu’ Etienne Lavigne, directeur de la sinistre caravane reconnaît sur divers médias qu’il « travaille sur le projet bolivien depuis 2 ans » et donc qu’il démarchait de fait diverses autorités boliviennes depuis 2 ans, c’est soudainement un Chef d’Etat mondialement respecté qui sollicite et appelle de ses voeux, « les faveurs» de sa sordide course automobile.
Cerise sur le gâteau, Lavigne n’aurait même pas été présent !
Un président de république en visite officielle aurait donc imploré des subalternes ! Damned !
Il n’y a décidément rien de nouveau sous le soleil.
Nous restons dans la droite ligne du comportement récurrent de rallye Dakar et de son directeur envers les pays dit pauvres du tiers-monde.
Condescendance, injures et vexations quand ce n’est arrogance et mépris.

Dans l’esprit de colonialisme décomplexé largement assumé du rallyedakar, un chef d’Etat du tiers-monde ne saurait être sollicité dans le respect. Il ne saurait être partenaire et il est normal de le traiter et le prendre de haut.
C’est lui qui, forcément demandeur, supplie une bande organisée de criminels européens de venir saccager son territoire, souiller et dégrader les nécropoles et vestiges historiques, tuer impunément ses populations.

Le CAVAD remarquera néanmoins que la fine équipe de communication rallyedakaresque est d’une discrétion de violette quant à ses diverses déboires judiciaires en Amérique du Sud.
En effet, il n’en peut plus de rendre des comptes aux autorités judiciaires, de dédommager les victimes à tour de bras. Ce qu’il n’a strictement jamais subi en Afrique pour le plus grand malheur des populations victimes.
Autre nouvelle dont ils ne parlent pas : la rocambolesque aventure du Narcodakar 2010 s’est terminé en 2012 devant la cour provinciale d’Ibiza dans un feu d’artifice de 43 ans de prison cumulées et 470 millions d’amendes pour les trafiquants.

On cherche où est la bienséance, où sont les plus élémentaires règles de savoir-vivre.

C’est donc ainsi que désormais une troupe de riches délinquants restés trop longtemps impunis se permet de parler d’un chef d’Etat étranger dont il ont d’ailleurs largement besoin car virés du Pérou comme des malpropres ?
C’est au peuple bolivien et à son gouvernement de voir. La communication du rallyedakar est édifiante.

CHILI : Procès pour empêcher le passage du Rallye Dakar 2014

La décision de la Cour…… est considérée comme une étape importante pour les organisations qui ont déposé des procès similaires précédemment et qui n’avait jamais été reçus par la Cour…

La cour d’appel de Santiago a accepté de tenir un procès qui a pour but d’empêcher le passage du Dakar 2014 au Chili. En février dernier, la Cour a donné cinq jours de délai au sous-secrétaire des sports, Gabriel Ruiz-Tagle, pour envoyer un rapport informatif sur cet événement sportif remise en cause par la destruction du patrimoine archéologique que dénoncent les parties plaignantes.

SANTIAGO -. La Sala de Verano(*) de la Cour d’appel de Santiago a accepté de tenir un procès en appel présenté par les associations Acción Ecologica (action écologiste) et Fundación Patrimonio Nuestro (fondation de notre patrimoine) contre la réalisation du Dakar l’année prochaine 2014.

Les appelants fondent leur procès constitutionnel par la destruction de près de 200 sites archéologiques dans les différentes étapes de la compétition, information qui a été accréditée par des rapports du Conseil des monuments nationaux.

La décision de la Cour, prise ce mercredi 20 février, est considérée comme une étape importante pour les organisations qui ont déposé des procès similaires précédemment, qui n’avait jamais été reçus par la Cour.

Cette fois-ci, la Cour a donné 5 jours pour le secrétaire adjoint des sports, Gabriel Ruiz-Tagle, pour présenter des informations en tenant comme base le contenu du procès .

La Cour a accepté de traiter cette demande de protection après 3 tentatives infructueuses de l’association chilienne des quartiers et des zones du patrimoine représentée par son président Rosario Carvajal.

« Ce que nous espérons, c’est que cela va s’arrêter. Cela n’est pas une compétition sportive, c’est une pseudo compétition. C’est une vitrine pour les entreprises automobiles qui font de la publicité de leurs modèles de voitures et de camions qui sont dans la compétition. Nous ne croyons pas qu’il s’agit d’un sport » déclare Rosario Carvajal.

Carvajal signale que c’est l’annonce du gouvernement de demander que le rallye Dakar ait lieu au Chili en 2014 et en 2015 également qui les ont amené à déposer cette action en justice.

Il ajoute que, s’ils persistent dans la réalisation du rallye, qu’il soit fait « au moins dans des lieux où il n’y a pas de danger pour les zones patrimoniales ni pour les zones archéologiques ».

Il atteste que le Dakar « détruit tout sur son passage », ce qui implique également l’écrasement d’animaux et la mort des êtres humains.

(*) Sala de Verano = ensemble des membres (ministres) qui font partie de la Cour Suprême.

http://www.lasegunda.com/Noticias/Nacional/2013/02/824765/Corte-de-Apelaciones-de-Santiago-acogio-a-tramite-recurso-que-busca-impedir-paso-del-Dakar-por-Chile

remerciements aux sympathisants qui ont transmis et traduit.

Bilan humain du rallye dakar 2013

Le vrai bilan du rallye dakar 2013 est de 4 morts et 19 blessés connus

Les médias à la solde de ASO ont beau s’échiner à travestir ou omettre la vérité. T. BOURGIN n’est pas la première victime de l’Escadron de la Mort 2013 ! Et il n’y a pas eu 3 mais 4 morts.

Depuis le 5 janvier 2013, date du départ de la sinistre caravane, les victimes fleurissent et la liste macabre s’est allongée…

Dès le 5 janvier 2013 : mouvement de foule lors de la cérémonie de départ du fournisseur officiel de la Mort: le jeune spectateur Ernesto Rivera Pisani (18ans) dégringole d’un parapet, est gravement blessé et hospitalisé tandis que Wilmer Ramos Moron (30 ans) chute de moto avec sa fiancée Gloria Colquichagua Ruiz (20 ans) et meurt sur le coup.

Le 7 janvier 2013, 8 touristes équatoriens suivant le rallye Dakar en minibus font un accident. Divers blessés dont un dans un état désespéré: Hernán Lazcano Nalama, les 3 frères Ballesteros Castro, Carlos Núñez Arista, Álvarez Ulloa, Lazcano Gonzalez et López Santa.

Ce n’est que le rodage…

9 janvier 2013 :, collision entre un camion d’assistance du rallye dakar 2013 avec 2 taxis. Bilan 2 morts et 8 blessés, ça devient sérieux.

Les 2 morts sont : Arturo Marquena López (45 ans) péruvien et Humberto Gómez Vera (56 ans), chilien.

Les 8 blessés :

Luis Ccama Vilca (Arequipa), Maribel Escobar Cochon (OIT), John Winskill (Angleterre), Lee Townend (Angleterre), Germán partie Mamani (Arequipa), Begonia tintalla Arocutita, Alex Vasquez Vaquez (Arequipa), Monica Huamani Selaya (Tacna).

10 janvier 2013 : mort du motard n° 106 Thomas Bourgin venant de Africa Race.(le jumeau africain du rallye dakar)..

11 janvier 2013 : Un enfant de 5 ans Matías Soria, est hospitalisé avec de multiples fractures, après avoir été percutéé par une voiture d’assistance du rallye de la mort 2013. Chose rarissime, une subvention est aussitôt allouée à sa famille !

YOUSSOU N’DOUR réclame la restitution du nom DAKAR

Le Cavad approuve la décision du ministre du Tourisme et des Loisirs de ne pas exclure de saisir les tribunaux et reste à sa disposition pour toute aide.

Le Cavad applaudit la décision du ministre sénégalais du Tourisme et des Loisirs,Youssou Ndour d’ attaquer les organisateurs du Rallye Paris-Dakar pour la restitution à son pays le nom de sa capitale DAKAR.
Il était temps qu’un digne fils du Sénégal fasse cette démarche.

Cette ignoble course de riches délinquants sans foi ni loi qui a désormais lieu en Amérique du Sud a dévasté l’Afrique 30 ans durant sans aucune indemnisation des familles des victimes mortes, blessées ou handicapées ni des états dont l’environnement a été détruit.

Aujourd’hui en Amérique du sud, il est obligé de dédommager par millions tous ceux qui souffrent de son meurtrier passage et des atteintes aux sites environnementaux protégés constatés, sous peine parfois d’annulation pure et simple et d’interdiction de territoires.

La facture s’alourdit tellement qu’il est déjà question de revenir couler des jours tranquilles en Afrique !

Les communicants se chargeant d’instiller ce message pour justifier un repli certain peu glorieux à défaut de pouvoir incriminer de fallacieuses attaques terroristes.

Le Cavad espère qu’en plus de cette restitution, le ministre du Tourisme et des Loisirs demandera le dédommagement pour tous les crimes et délits commis avec l’aide du nom de sa capitale qui a ainsi été mondialement souillé.

Le Cavad informe le ministre que le nom de PARIS a été restitué à la capitale française sous la pression des français excédés par les souillures rattachés à cette course inique, grand tueur impuni d’enfants africains.

Le Cavad approuve la décision du ministre du Tourisme et des Loisirs de ne pas exclure de saisir les tribunaux et reste à sa disposition pour toute aide.

Claire Aymes, porte -parole du Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar

Gérard Depardieu est-il pire que le rallye Dakar ?

Le Cavad demande depuis des années l’ouverture d’une enquête parlementaire sur les agissements délictueux du rallye Dakar en Afrique et maintenant en Amérique latine ainsi que la pertinence de l’existence même de ce désordre sociétal. En vain. C’est Depardieu qu’on a vu.

 

 

On n’en peut plus. Que Gérard Depardieu déménage en Belgique est devenu une affaire d’état. Les clameurs viennent de partout même du plus haut niveau de l’Etat.
Le tsunami d’insultes en arrive à égarer certains qui ne demandent pas moins que la déchéance de la nationalité pour un artiste qui n’a pas fait pire que d’autres tout en demandant, quelle dérision une enquête parlementaire.

A ce qu’on sache, Depardieu n’a jamais tué personne.
Certes le geste n’est ni civique ni élégant mais il n’est pas illégal. Vaut-il ce torrent de haine ?
Jusqu’ici cet homme n’a t-il pas payé ses impôts en France ?
N’a t-il pas investi dans divers secteurs d’activité et ne fait-il pas fait travailler des centaines d’employés ?

De gros industriels français passent le plus clair de leur temps à délocaliser leurs industries à l’étranger, à fermer des usines dans le seul but d’augmenter les plus-values des actionnaires. Nos vaillants hommes politiques ne font rien. Pourtant ce sont des millions de Français qui restent sur le carreau. Pas de demande de déchéance de la nationalité ni d’enquête parlementaire.

Parallèlement à cela, la France protège un ignoble rallye Dakar, dont les roues sont saturés du sang de nombreuses victimes innocentes. Des subventions sont accordées à ASO, entreprise pourtant privée, pour aller chaque année, commettre crimes et déprédations dans les pays dits du tiers-monde. L’ignominie a atteint de tels sommets que notre capitale, Paris, s’est résigné à retirer son nom de cette entreprise criminelle. Non seulement ces délinquants restent impunis mais ils sont salués comme des héros alors qu’ils salissent la France avec un cynisme qui n’a d’égal que leur soif d’argent.
Mais c’est Depardieu qu’on a vu.

Le Cavad demande depuis des années l’ouverture d’une enquête parlementaire sur les agissements délictueux du rallye Dakar en Afrique et maintenant en Amérique latine ainsi que la pertinence de l’existence même de ce désordre sociétal. En vain.
C’est Depardieu qu’on a vu.

S’il faut déchoir de la nationalité française tous ceux qui s’exilent fiscalement de France, ce sont des charters de luxe qu’il va falloir organiser vu les impétrants.
Et pendant qu’on y est, nos hommes politiques de tous bords feraient bien de ne pas trop la ramener.
De mauvais esprits pourraient être enclins a poser des questions sur certaines cagnottes, sur le fait que le fait que députés et sénateurs ne sont imposés que sur 15% de leurs revenus, les abattements fiscaux de certaines professions et diverses niches fiscales…

Gérard Depardieu n’a pas volé son argent. Il l’a gagné grâce à son talent et à ses investissements. Qu’il ne soit plus partageur n’est pas un crime même si cela manque de panache. C’est son droit.
Et il a au moins, pour lui, de ne pas avoir condamné des centaines de familles au chômage ou au deuil. Par les temps qui courent, ça compte.

Mesdames, messieurs les politiques, à vous aussi experts donneurs de leçons, avant de le déchoir de la nationalité française, occupez-vous de ceux qui salissent réellement la France par des actes autrement plus criminels comme le rallye Dakar. Merci.

Claire Aymes

UNESCO vs Rallye Dakar 2013

Que l’UNESCO donne enfin de la voix ne peut être que loué et salué même si on eût apprécié qu’elle se réveillât plus tôt.

Depuis des années nous dénonçons en vain. (voir lettre de Claire Aymes à Etienne Lavigne, directeur du rallye Dakar en 2005 : Le Rallye Indécent)
http://1libertaire.free.fr/ParisDakarIndecent.html

Le Cavad est heureux de voir enfin l’UNESCO se mobiliser et avertir clairement les pays concernés du vandalisme annoncé du rallye de la Mort Dakar.

L’indifférence a ceci de tragique qu’elle ne met personne à l’abri.

Tant qu’il ne s’est agi que de l’Afrique, il n’y avait pas d’inquiétudes. Cela a duré 31 ans.

Un autre continent, l’Amérique du Sud se trouve prise dans les fourches caudines du sinistre rallye depuis 4 ans.
La résistance s’étant organisé au Chili et en Argentine, la caravane de la Mort sue sang et eau, le dos lardé de procès.

Que l’UNESCO donne enfin de la voix ne peut être que loué et salué même si on eût apprécié qu’elle se réveillât plus tôt.

L’UNESCO n’a cependant pas tous les torts.
Les pays africains hier traversés par le rallye de la Mort Dakar et aujourd’hui encore par ses clones Transafricaine Classic et Africa Race doivent reconnaître leurs manquements à protéger leur patrimoine mondial, y pallier et demander réparations.

Le patrimoine mondial, ou patrimoine de l’humanité, est une liste établie par le comité du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).
Le but de ce programme est de cataloguer, nommer, et conserver les biens dits culturels ou naturels d’importance pour l’héritage commun de l’humanité.
Pour information :Liste officielle du patrimoine mondial http://whc.unesco.org/fr/list/

Claire AYMES porte parole du Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar (CAVAD)
Assassiner des enfants n’est pas un sport
To assassinate children is not a sport
http://www.stop-rallyedakar.com

L’UNESCO prévient:Le Rallye Dakar 2013 pourrait gravement endommager le patrimoine de l’humanité

Mme Sanz a expliqué aux représentants des trois pays qui recevront le rallye l’impact ravageur que le passage des véhicules va générer sur les vestiges archéologiques autochtones

L’UNESCO a exprimé sa préoccupation quant à l’impact du Rallye Dakar sur le patrimoine archéologique du Chili, au Pérou et en Argentine, trois pays qui accueilleront la course au début du mois prochain.
A la tête du patrimoine mondial pour l’Amérique latine et les Caraïbes de l’Unesco, Nuria Sanz, s’est déclaré « profondément préoccupée» par cette affaire à l’Office des Nations Unies.
Cette responsable de l’Unesco a contribué dans la capitale chilienne lors d’une réunion avec des représentants de trente pays de la région à élaborer un plan d’action pour protéger et gérer les sites qui font partie de la liste du patrimoine mondial.

Au cours de la réunion, Mme Sanz a expliqué aux représentants des trois pays qui recevront le rallye l’impact ravageur que le passage des véhicules va générer sur les vestiges archéologiques autochtones qui se trouvent dans ces secteurs.

« Il faut informer le Comité du patrimoine mondial du très négatif impact potentiel pour tout ces merveilleux territoires archéologiques intacts au Chili, au Pérou, l’Argentine et ailleurs, » a déclaré le chef du patrimoine de l’humanité pour la région.
Le Rallye Dakar, qui aura lieu entre le 5 et le 20 janvier 2013, passera dans la région du centre-sud du Pérou, du nord de l’Argentine et certains secteurs du désert d’Atacama dans le nord du Chili, pour finir à Santiago.

Remerciements à Anya P. pour la traduction

Législatives 2012: le Cavad appelle à voter Claire AYMES

Législatives 2012 : 7è circ des Bouches du Rhône
Claire AYMES , Candidate
Suppléant : Kévin JOANNON

Le CAVAD soutient la candidature de Claire AYMES, notre porte-parole, sur la 7è circonscription des Bouches du Rhône à Marseille.
Le CAVAD appelle tous les adhérents, amis et sympathisants des 15è et 16è arrondissements à apporter leurs suffrages à Claire AYMES investie par Debout La République.

Rallye du Var: 2 morts, 18 blessés

Une voiture engagée dans le rallye des Maures à Plan-de-la-Tour (Var) a raté un virage  et percuté dans la foule des spectateurs massés au bord de la route.
Le bilan établi par les pompiers parle d’au moins deux morts et 18 blessés graves, dont de nombreux enfants.

Réaction saine : arrêt de la course 19 mai 2012!

Le rallye de la Mort Dakar en prendra t-il de la graine ?
Rien n’est moins sûr, l’argent justifiant tout.

Claire Aymes.

Présidentielles 2012, le Cavad a choisi

Les adhérents, amis et sympathisants du Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar sont appelés à privilégier dans leur choix, ces candidats sensibles à notre cause. Présidentielles 2012 : Le Cavad communique les noms des candidats qui ont apporté des réponses claires et précises aux 4 questions qui leur ont été posé:

Mme Nathalie ARTHAUD (LO)
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN(DLR)
M. Philippe POUTOU (NPA)

Les adhérents, amis et sympathisants du Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar sont appelés à privilégier dans leur choix, ces candidats sensibles à notre cause.

Disent avoir répondu mais réponse non reçue :
Eva JOLY (EELV)
François BAYROU (MODEM)

Les autres candidats n’ont pas répondu à ce jour, à 3 jours de 1er tour des présidentielles 2012 malgré diverses relances.

Lettre aux 10 candidats à la présidentielle 2012 sur le rallye Dakar

Au nom du respect des Droits de l’Homme et de la Convention des Droits de l’Enfant
Au nom du respect du Code de l’Environnement et des directives européennes
Et l’organisation de cette manifestation étant française,
Au nom d’une certaine idée de la France et de son rayonnement international
Au nom de l’Humanité et de la Décence,
Pour que cesse l’hécatombe annuelle d’enfants au nom du loisir automobile et pour que triomphe la dignité, le droit et le respect de la vie humaine.

A l’attention des candidats à l’élection présidentielle française 2012
Marseille, le 23 mars 2012
Mesdames, Messieurs,

A chaque échéance présidentielle, nous interrogeons les candidats officiels sur le rallye Dakar.Nous aimerions avoir votre position par rapport à ce rallye indécent qui en est à 63 morts connus, une hécatombe depuis 1979, compte tenu du désordre sociétal qu’il engendre.

En résumé :Au fil des années l’esprit de dépassement de soi et d’aventure s’en est allé laissant la place à la surenchère financière et économique d’un classement d’hommes et de marques.
Si les premiers accidents pouvaient être rangés sur le compte de l’inexpérience des organisateurs, les victimes qui se comptent par dizaines par la suite nous amènent à jeter un regard circonspect, voire désapprobateur sur les conditions et dispositifs de sécurité mis en place par la société organisatrice, la société ASO.

On ne peut dans le même temps déployer en France des efforts sans précédents pour lutter contre la violence routière et de l’autre côté, la médiatiser et la rendre acceptable dans les pays en voie de développement. Les décès successifs d’enfants sur les routes du « rallye Dakar » semblent s’assimiler à un événement banal aux yeux de l’opinion publique. La vie d’enfants du tiers-monde n’a-t-elle pas la même valeur que celle de petits Européens ? Un tel drame répété annuellement en France susciterait un émoi tel qu’un rallye semblable serait immédiatement interdit.
Chaque année, malgré les manifestations et les protestations, nous sommes scandalisés de voir que des vies innocentes sont ravies à leurs familles, sans aucune conséquence pour les organisateurs, lorsque l’on sait que chaque concurrent de ce rallye satisfait à toutes ses obligations y compris la souscription de contrats d’assurances comme il est exigé dans le règlement ( assistance, dommages aux tiers, rapatriement ).
Vous n’êtes pas sans ignorer que les populations des pays traversés vivent avec moins d’un euro par jour, et en plus de cette fatalité, la mort vient les frapper au détour d’un chemin par le biais d’une course dont la seule satisfaction est une performance sportive qui leur est totalement étrangère et inaccessible.
A l’évidence, le rallye Dakar dérive et reste incapable de retrouver les valeurs sportives et humanitaires qui étaient les siennes à l’origine.
Le CAVAD s’interroge sur la responsabilité des pouvoirs publics qui participent au maintien de la course en permettant sa retransmission et en appuyant son organisation.
Fort de ce constat, le Collectif Actions pour les Victimes du Dakar signataire attire à nouveau votre attention sur la nécessité d’intervenir et de se positionner fermement pour imposer:

1) L’arrêt définitif et l’interdiction pure et simple de cette manifestation en raison des dommages induits aussi bien sur l’environnement des régions que sur l’espérance de vie des populations concernées
2) L’interdiction de la subvention publique pour cette épreuve si elle perdure : les contribuables français ne sauraient en aucun cas financer les crimes et les délits d’une société privée.
3) La réparation, par la société ASO, des préjudices causés aux populations victimes;
les concurrents et l’organisateur de cette compétition doivent assumer leurs responsabilités, en dédommageant ou indemnisant les victimes pour les préjudices subis. Ce qui est n’est finalement que la traduction de la couverture des risques encourus dans de pareilles situations.

Au nom du respect des Droits de l’Homme et de la Convention des Droits de l’Enfant
Au nom du respect du Code de l’Environnement et des directives européennes
Et l’organisation de cette manifestation étant française,
Au nom d’une certaine idée de la France et de son rayonnement international
Au nom de l’Humanité et de la Décence,
Pour que cesse l’hécatombe annuelle d’enfants au nom du loisir automobile et pour que triomphe la dignité, le droit et le respect de la vie humaine.

VOICI NOS QUESTIONS :

Continuerez-vous à cautionner le rallye Dakar par le financement public des activités criminelles et délictueuses de la société privée Amaury Sport Organisation ?
Que comptez-vous faire quant aux dédommagements réclamés pour les victimes anonymes du rallye Dakar ?
Quelle suite comptez-vous donner à la demande d’ouverture d’une enquête parlementaire demandée depuis plusieurs années par le député UMP du Gard Jean-Marc Roubaud ?
Quelle réponse donneriez-vous à la question écrite au gouvernement n° QE N°116947
du 30/01/2007 (source JO) restée sans réponse ; posée par Mme Sylvie Andrieux, Député PS des Bouches du Rhône au Ministre de la Culture et de la Communication, quant au maintien et à la pertinence de ce safari meurtrier.

Au moment où demander le remboursement de notre redevance audiovisuelle devient d’actualité,
à défaut du débat public et contradictoire qui nous est refusé,
vos réponses seront déterminantes sur le choix électoral des membres, amis et sympathisants du CAVAD.La pétition internationale pour la suppression du rallye Dakar porte à ce jour plus de 63.000 signatures dont celles de 41.000 électeurs français, toutes sensibilités confondues, malgré le silence médiatique dont notre action fait l’objet.
Nous restons dans l’attente de votre prise de position claire et officielle sur ce fait de notre société que nous afficherons sur notre site avant le 1er tour pour l’information de tous.
Respectueuses salutations.

.Pour le Collectif pour les Victimes Anonymes du Dakar
Claire Aymes, porte parole
Assassiner des enfants n’est pas un sport !
To assassinate children is not a sport !
http://stop-rallyedakar.com

Après le rallye Dakar 2012, voici le Paris-Paris

Nous avons encore en mémoire le Tripoli-Paris du regretté Mouammar Kadhafi qui fit de la France la risée du monde entier.
Nous ne pourrons qu’adorer le rallye Paris-Paris de Nadine MORANO inauguré le 20 janvier 2012.

La pomme ne tombe jamais loin du pommier.
L’entreprise française Amaury Sport Organisation a internationalisé  l’inutile et sinistre rallye Dakar qui se vante d’être la course la plus dangereuse au monde et qui remplit scrupuleusement, chaque année, son quota de morts.
Nous avons encore en mémoire le Tripoli-Paris du regretté Mouammar Kadhafi qui fit de la France la risée du monde entier.
Nous ne pourrons qu’adorer le rallye Paris-Paris de Nadine MORANO inauguré le 20 janvier 2012.
Avec la démonstration pédagogique de notre ministre de l’Apprentissage, les candidats au permis de conduire sont dorénavant à bonne école.

Sans faire de polémique, le CAVAD constate qu’au moins 2 belles infractions de la route ont été commises par un représentant du gouvernement qui fait de la sécurité routière une priorité nationale.
De ces infractions
qui valent au minimum une perte de 10 points pour le français de base sans préjuger du retrait du permis de conduire et autres contraventions de 4è classe lorsqu’on n’écope pas de prison ferme.

1)    Excès de vitesse en agglomération : Le CAVAD rappelle que la vitesse en agglomération est limitée en France à 50 km/h, 30 km/h, voire 20 km/h, y compris pour les motards de la police et les convois ministériels
A quelle vitesse roulait donc l’escorte de Mme MORANO, pour que son motard ne soit pas en mesure de s’arrêter ?
2)    De plus, le convoi de Mme MORANO circulait à contresens, une option qui se termine rarement dans la joie et la sérénité.

Les explications avancées sont aussi très rallyedakaresques. Du LAVIGNE dans toute sa quintessence.
Le code de la route dit que le piéton est prioritaire.
Le fait qu’on indique que ce piéto » a traversé en courant, écouteurs sur les oreilles, ce qui l’a empêché d’entendre la sirène »  laisse penser que c’est de sa faute à lui si il ya eu accident et non celle du motard
Comme les petits africains indisciplinés percutés par le rallye Dakar qui n’écoutaient pas les porte-voix.

L’accident  est confirmé 5 jours après parce qu’il fallait bien vérifier que c’était bien accident et non pas une allégation mensongère de quelques malveillants.
Comme le fait très efficacement la machine médiatique du rallye de la Mort

La présidente de la Ligue contre la violence routière, Chantal Perrichon, a réagi en jugeant « inconcevable de mettre en danger la vie des piétons ou des motards pour des signes extérieurs de puissance. Fini le temps des seigneurs qui regagnaient leur fief en intimant aux manants de dégager la route. »
Comme le rallye de la Mort  Dakar en Afrique 30 ans durant et maintenant en Amérique Latine.

De plus, il est précisé que Mme MORANO est repartie sans escorte après l’accident.
Elle pouvait donc s’en passer; ce qui aurait évité l’accident mais nous aurait privé de ce magnifique et innovant rallye.

Le CAVAD garde tout de même à l’actif de Mme MORANO de ne pas s’être enfuie comme les délinquants du rallye Dakar et de prendre des nouvelles de la première victime de la 1ère édition du Paris-Paris.
Remerciements au Canard Enchainé du 25 janvier 2012

Claire AYMES porte-parole du CAVAD
(Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar)
http://www.stop-rallyedakar.com
 

Rallye Dakar 2012, fournisseur officiel de la Mort en pleine action: 1er mort

Le début des sacrifices humains
Rallye Dakar 2012, Fournisseur officiel de la Mort : 1ère étape,1er mort.

Jorge Andres Martinez Boero, pilote argentin de moto dossard n° 175

Rallye dakar 2010 : Ce même pilote avait abandonné à la 6e étape après avoir été victime d’une chute à un kilomètre de l’arrivée à Iquique, au Chili. Tombé dans un précipice, il avait dû attendre les secours pendant près de huit heures….
Il n’avait visiblement pas compris

Rallye Dakar 2012 Les paléontologues ont raison de s’inquiéter de son passage au PEROU

Le rallye Dakar multi récidiviste bien connu des services de police se rend régulièrement coupable de dévastations archéologiques après avoir prétendu avoir des autorisations officielles.

Le Musée Paléontologique Meyer Hönniger regroupe plus d’une dizaine de paléontologues péruviens et étrangers qui ont obtenu d’étudier et restaurer dans le désert d’Ocucaje, en Ica des fossiles de baleines, dauphins, requins dauphins et autres vestiges d’une vie marine d’envergure ayant existé pendant la période du Miocène.

Klaus Hönninger, directeur de musée, a demandé dans un communiqué de presse au Gouvernement péruvien et aux organisateurs de Dakar 2012 qu’ils donnent des informations sur ces lieux qui doivent être évités et protégés.

En effet, les représentants de l’événement (ASO et le gouvernement) gardent un strict secret sur le parcours de la caravane alors que ce passage peut affecter « les fossiles uniques baleines, dauphins, requins et une autre vie marine de grande taille qui a habité la zone pendant la période du Miocène » rappelle-t-il.
Le Musée Paléontologique Meyer Hönninger étudie déjà depuis cinq années les vestiges qui se trouvent dans le désert Ica et d’Arequipa, raisons pour laquelle il demande qu’on respecte les recherches effectuées sur un site, pouvant contribuer à mieux comprendre les processus évolutifs et climatologiques de la planète.

Malheureusement, les autorités péruviennes ont seulement déclaré qu’elles sauvegarderont les restes archéologiques, comme les Lignes de Nazca, figures pré-hispaniques géants dans le désert d’Ica, et ne se sont pas prononcé sur les restes paléontologiques.

Le rallye Dakar multi récidiviste bien connu des services de police se rend régulièrement coupable de dévastations archéologiques après avoir prétendu avoir des autorisations officielles.
On ne parle plus de l’Afrique où ce fut un festival pendant 30 ans.

Pour la seule Amérique du Sud, on peut déjà noter que le rallye Dakar est revenu aux fondamentaux. Seule différence: les écologistes sud-américains ne se laissent pas faire. On en veut pour preuves :

En 2009 : Le rallye Dakar 2009 a bien détruit un site archéologique
http://www.stop-rallyedakar.com/index.php?option=com_content&task=view&id=175&Itemid=43

En 2010 : Le patrimoine Chilien demande réparations des dégâts commis par le rallye Dakar 2010
http://www.stop-rallyedakar.com/index.php?option=com_content&task=view&id=181&Itemid=1http://sacha-baraz.guidarts.com/www/news.php?sid=59&lg=fr

AFP : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jLnpFJulwbucXWVv27abStIr_Sag

A lire également pour information : « Le Rallye Dakar viole les droits du Peuple Mapuche »http://mapuche.free.fr/campagnes/index.htm

Il n’ya pas qu’en Afrique que les observateurs ont pu prendre le pilote Peterhansel en flagrant délit de pollution d’un point d’eau vital pour les populations autochtones :http://www.stop-rallyedakar.com/index.php?option=com_content&task=view&id=91&Itemid=40
ou http://www.dailymotion.com/MBOA#videoId=xyzg0

Le rallye Dakar 2011 a été également surpris dans ses œuvres en Amérique du sud à 2 reprises :
1) Le rallye Dakar 2011 attaqué en justice pour pollution avérée
http://www.stop-rallyedakar.com/index.php?option=com_content&task=view&id=188&Itemid=43

2) Photos exclusives de ce camion n°531 polluant le 13 janvier 2011 ainsi que les carcasses abandonnées après qu’on y eût mis le feu.
http://noaldakar2011.blogspot.com/search?updated-min=2011-01-01T00:00:00-08:00&updated-max=2012-01-01T00:00:00-08:00&max-results=18

Quand on connait la méthode de ce rallye de la mort et de la destruction pour imposer son passage aux pays du tiers-monde : http://www.lepost.fr/article/2008/12/31/1370816_la-methode-du-rallye-dakar-pour-s-imposer-dans-le-tiers-monde.html

On ne peut que craindre le pire.

Claire AYMES, porte parole du Cavad
Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar
Assassiner des enfants n’est pas un sport !
To assassinate children is not a sport !
Asesinar ninos no es un deporte!
http://www.stop-rallyedakar.com

Source : http://www.hoy.com.ec/noticias-ecuador/peru-teme-que-rally-grupo-de-paleontologos2012-dane-vestigios-paleontologicos-524044.html

Les assassins de Boubacar Diallo tué lors du rallye Dakar 2006 courent le rallye Dakar 2012

Rallye Dakar 2012: On ne change pas une équipe qui tue.

Andris DAMBIS

Maris SAUKANS

Les assassins de Boubacar Diallo percuté le 9 janvier 2006 en Guinée par la voiture n°420 courent le rallye Dakar 2012.
Maris SAUKANS et Andris DAMBIS sont inscrits sur la catégorie AUTO sous le n° 370
Assassiner des enfants n’est pas un sport !
http://www.stop-rallyedakar.com

D’ont change a killer team.
The assassins of Boubacar Diallo struck on January 9, 2006 in Guinea by the car n°420 run the rally Dakar 2012.
Maris SAUKANS and Andris DAMBIS are registered on the CAR category under the n° 370 Assassiner des enfants n’est pas un sport !
To assassinate children is not a sport !
Asesinar ninos no es un deporte!
http://www.stop-rallyedakar.com

No se cambia a un equipo que mata.
Los asesinos de Boubacar Diallo percutido el 9 de enero de 2006 en Guinea por el coche n°420 corren la reunión Dakar 2012.
Maris SAUKANS y Andris DAMBIS se inscriben sobre la categoría AUTO bajo el n° 370 Asesinar ninos no es un deporte!
http://www.stop-rallyedakar.com

Rallye Dakar 2011 : Le rallye Dakar attaqué en justice pour pollution avérée

Caramba ! Après l’inénarrable opération coke en stock de l’année dernière, le narco-Dakar s’est fait prendre les roues dans le cambouis.

Cette année 2011 est définitivement funeste pour la Caravane de la Mort….comme pour d’autres dictateurs. Il l’a joyeusement fait en Afrique, en toute impunité.

En Amérique du Sud, il n’est plus à la fête.
Le rallye de la Mort devenu écologiste a laissé derrière lui des résidus dangereux!!!
Il l’a toujours fait mais là, il y a les preuves et elles sont irréfutables.
Asticoté par la FUNAM, le Secrétariat à l’environnement de la Nation a informé qu’il avait détecté des problèmes dus aux résidus dangereux que les différents ateliers mobiles (qui assistaient les véhicules concurrents du rallye Dakar 2011) ont laissé à San Juan.

Des inspecteurs de la Direction de Résidus Dangereux du Secrétariat à l’Environnement et Développement Soutenable de la Nation ont constaté une gestion incorrecte des résidus dans la propriété hébergeant le bivouac de la ville de San Juan le jour vendredi 14 janvier 2011.
Enquêtant conformément à la loi sur les résidus dangereux, les inspecteurs ont observé que les résidus produits dans la propriété par les véhicules et leurs équipements de maintien mécanique ont été accumulés dans des sacs jaunes sans étiquetages ni classification entre les résidus solides urbains et les résidus dangereux.
Les inspecteurs se sont emparés de ces résidus juste avant qu’ils ne soient jetés dans une décharge municipale.

Une chance car sans cela, les résidus auraient ensuite été déposés dans un remplissage (vide) sanitaire, « en protection de la santé de la population et l’environnement en général » a précisé le communiqué.
Le secrétariat a obligé les organisateurs du sale rallye Dakar à transférer les résidus dangereux vers une société habilitée à traiter ce type d’ordures sans écarter l’application de l’amende économique ou sanction prévue par la loi.
Source : Secrétariat Atmosphère et Développement Soutenable

Plaintes de la FUNAM: 1er jugement

Plainte de la FUNAM contre le rallye Dakar 2011: Texte original du jugement du 13 janvier 2011 prononçant le contrôle des voitures du rallye Dakar 2011 et autorisant l’application des sanctions selon la loi argentine. (Remerciements à Mario)

Plainte de la FUNAM contre le rallye Dakar 2011: Texte original du jugement du 13 janvier 2011 prononçant le contrôle des voitures du rallye Dakar 2011 et autorisant l’application des sanctions selon la loi argentine. (Remerciements à Mario)

Señor Ministro de Gobiernode la provincia de CórdobaCarlos Alberto Caserío Víctor Hugo Chiapero, Fiscal de Instrucción de Feria del Segundo Turno, se dirige al Sr. Ministro de Gobierno en relación a los autos caratulados Denuncia formulada por Montenegro, Raúl Alberto c/ Miguel Ledesma y otros » (Den. N° 002/2011 – Expediente N° 263407), a los fines siguientes:

I.- Los hechos puestos en conocimiento por ante esta autoridad judicial, podrían configurar delitos perseguibles de oficio por parte de funcionarios públicos dependientes de esa cartera a su cargo, relacionados a la organización y control de los vehículos automotores involucrados en el Rally Dakar, en los tramos de enlace en que los corredores y vehículos de apoyo compartieron tramos de rutas provinciales, con usuarios particulares. –

II.- Que al tratarse -según lo denunciado-, de posibles omisiones de deberes a su cargo, u ordenes contrarias a disposiciones reglamentarias vigentes contenidas en los Códigos de Tránsito y Contravencional Vigente, por parte de funcionarios públicos, se abre la competencia de esta Fiscalía de Instrucción de Feria para verificar la existencia histórica de los eventos anoticiados, identificar a sus autores, cómplices e instigadores, y evitar las consecuencias ulteriores o efectos de los delitos que aparecieran cometidos.-

III.- En ese marco y en razón de la inminencia de un nuevo tramo de la competencia dentro del territorio provincial, donde probablemente se tendrá previsto el tránsito de los vehículos afectados a la competencia en sectores de ruta a compartir con vehículos particulares, se insta al señor Ministro a que disponga lo necesario para asegurar la cobertura necesaria de personal afectado al control de la seguridad, para evitar infracciones de tránsito y conducción peligrosa de vehículos, que puedan afectar la integridad de terceras personas y cosas.-

IV.- Por último, se hace saber al señor Ministro, que como parte integrante de los hechos presuntamente delictivos que contiene la denuncia formulada por el señor Raúl Alberto Montenegro (por derecho propio y en su carácter de Presidente de la Fundación para la defensa del ambiente-FUNAM), se pone en conocimiento infracciones de tránsito por parte de distintos corredores del Rally Dakar -algunos de ellos extranjeros-, presentando prueba documentada de los mismos, por lo que, de corresponder la actuación inmediata de la autoridad de aplicación, para la aplicación de las sanciones legales que correspondan, se pone a disposición el material presentado por el denunciante, a los fines que hubiere corresponder, solicitándose asimismo que, de haberse confeccionado actas de infracciones a raíz de dichos sucesos, se remitan copias certificadas de las mismas a esta sede judicial, para ser agregadas a la causa .

Saludo a Ud. atentamente.
[Víctor Hugo Chiapero, Fiscal de Instrucción de Feria del Segundo Turno].

EN RESUME:
Les faits dénoncés sont passibles de poursuites par le Ministère Public et les autorités compétentes.
Les véhicules du rallye Dakar seront contrôlés sur les parcours où ces voitures partagent les routes de la province avec les usagers de la route.
Selon la plainte déposée, les dispositions du Code de la Route n’ont pas été respecté par les autorités compétentes et requièrent une enquête identifiant les auteurs et les complices afin de prévenir d’autres infractions semblables.
Qu’au vu de l’imminence de retour de la course (à Cordoba) toutes les mesures soient prises tant en sécurité qu’en personnel pour éviter les dommages sur les tiers et leurs biens.
Que les infractions seront notifiées en recommandé aux coureurs concernés dont certains sont étrangers afin que les sanctions appropriées soient appliquées.

Sacrifice humain toléré ou légalisé?

Le sacrifice humain légalisé a un nom : le Rallye Dakar. Le Rallye Dakar 2011 a fait 3 morts.

Hécatombe depuis 1979 : 59 morts connus.

Le sacrifice humain légalisé a un nom : le Rallye Dakar. Le Rallye Dakar 2011 a fait 3 morts.
Cristian Cisterna Cisterna, 25 ans, électrocuté
Fabian Demetrio Croix Núñez, 46 ans, électrocuté

Marcelo Reales, 42 ans, tué par le pilote Eduardo Amor, voiture 410
Hécatombe depuis 1979 : 59 morts connus.

Rallye Dakar 2011: 1er mort et 2 blessés de plus!

Le fait n’aurait pas attiré l’attention du Cavad si l’ordre n’avait été donné et respecté de ne surtout pas divulguer le nom des victimes. .Le fait n’aurait pas attiré l’attention du Cavad si l’ordre n’avait été donné et respecté de ne surtout pas divulguer le nom des victimes.
Le directeur du Service de Santé Arica, le Dr Magdalena Gardilcic, a dit aux médias qu’un homme de 24 années était décédé dans la matinée et que deux autres hommes, l’un de 23 ans et l’autre de 22 ans ont été blessés et hospitalisés en soulignant que le campement du Rallye Dakar abrite une ambulance du Service Municipal de Santé d’Arica, avec un équipement dirigé par médecin, dispositif ayant été mis en place pour l’assistance aux personnes accidentées.

Nous avons donc cherché et nous avons trouvé.
Vendredi matin, un mécanicien de l’entreprise Chilena Táctica, Cristian Cisterna Cisterna, 25 ans, habitant de Arica, est mort électrocuté en montant le bivouac de l’autodrome d’Arica.
L’accident a fait 2 autres blessés : Marcos Soto Reyes, 23 ans, habitant de Arica et Peter Rivas Úbeda, 22 ans, habitant de Iquique.
Ces derniers ont tous deux été transportés à l’Hôpital Régional. Un accident du travail donc, en principe.
Mais alors pourquoi cacher l’identité des victimes, si ce n’est pour s’en exonérer ?

Pour les accidents du travail comme pour les accidents de la route, il n’y a pas de fatalité.
Il apparaît que des jeunes gens inexpérimentés ont été utilisés pour une prestation dangereuse. ASO et sa sinistre caravane rétorqueront que ces jeunes gens travaillaient pour une entreprise du coin.

Le Cavad répond que le donneur d’ordre est responsable de la sécurité du chantier.

Il doit donc s’assurer que les entreprises qu’il utilise ont les compétences et les moyens d’assurer la sécurité de leurs employés.
De la compétence de jeunes de 25, 23 et 22 ans…
Il nous sera répondu que la valeur n’attend pas le nombre des années. Surtout sur le rallye Dakar, fournisseur officiel de la Mort.

Rallye Dakar 2011: sale temps pour les délinquants 1

Le Dr. Raúl Montenegro, président de la FUNAM, Fondation pour la Défense de l’Environnement argentine, a porté plainte auprès du Ministère public Fédéral n°3 Graciela López de Filoñuk

Une plainte contre les pilotes du Rallye Dakar 2011 pour conduite dangereuse et mise en danger de la vie d’autrui sur la route 38, entre la sortie Cordoue et le croisement avec la Route 17.
Ces voitures et des camions du Rallye Dakar ont systématiquement violé et à grande vitesse les zones interdites, ont ouvertement circulé en sens interdit et ont utilisé des véhicules non autorisées sur une route non habilitée pour cette course qui affectera le patrimoine historique de Camino Real.

Le Dr Montenegro a demandé à la Police et la Justice d’enquêter sur ces faits graves pour lesquellles il détient des preuves photographiques irréfutables afin que des sanctions soient prononcés selon la la Loi Provinciale n° 8.431 et la Loi nationale n° 24.449 » et a exigé de la province que « non seulement soit sanctionnés les contrevenants mais qu’on les on empêche de revenir sur la province de Cordoue « 

Rallye Dakar 2011: sale temps pour les délinquants 2

La FUNAM a également demandé que la Justice Fédérale enquête sur les organisateurs privés du Rallye Dakar Argentine-Chili,

La FUNAM a également demandé que la Justice Fédérale enquête sur les organisateurs privés du Rallye Dakar Argentine-Chili; Sont dans le collimateur :

David Eli, Tiziano Siviero, Etienne Lavigne, Gregory Murac, David Côtière, et Etienne Amaury, ce dernier comme président d’Amaury Sport Organisation (ASO) et par conséquent principal responsable responsable de la course.

« Tous négligent la réglementation en vigueur sur l’atmosphère, sur l’évaluation d’impact environnemental, sur les résidus dangereux – Loi Nationale N°24.051 et son règlement et sur d’autres affaires liées, en particulier la pollution d’eau, le sol et l’air, les articles 200 et 203 du Code Pénal », soutient le Dr Montenegro.

1er accident rallye Dakar 2011: Les affaires reprennent

Rallye Dakar 2011 : Ecoutez, regardez bien ces médias libres et indépendants qui disent tout dans la transparence la plus totale.

Dans la soirée de mardi dernier, avant même le départ du rallye de la Mort Dakar, il y a déjà eu un premier accident .
La voiture de Ignacio Andres Casale Silva, une Toyota 401 du team Gasco a percuté un véhicule.
Une petite fille a failli être percutée.
Le conducteur de cet autre véhicule, Daniel Lemos, a été emmené à l’hôpital de San Juan de Dios, avec une fracture de la clavicule.

Rallye Dakar 2011 ou quand Le Monde se fout du monde

Nous sommes priés ce jour de découvrir, ébaubis, la démarche écologique du Rallye de La Mort Dakar dans un article écrit par un journaliste blogger stagiaire…au Monde.

Il paraît entre autres découvertes d’une vocation écologique du rallye Dakar qu’un certain SNIT (Sistema Nacional de Coordinación de Información Territorial), représentant l’ensemble des organisations environnementales chiliennes (sic) soutiendrait le rallye de la Honte,

On ne vous précise pas que Le Patrimoine Chilien réclame un dédommagement de 300 millions de pesos (570.000 dollars) à l’Institut national des sports (IND), hôte du rallye Dakar, pour tous les dégâts causés à des sites archéologiques par le passage du fameux rallye en janvier dernier.
Dans un rapport du conseil des monuments nationaux (CMN), cité dans le quotidien El Mercurio, des dégâts ont été causés, à divers degrés sur 56 des 111 sites du patrimoine visités par le rallye avec une perte de donnés archéologique dans 13 d’entre eux. Quatre sites ont été touchés à 50 %.

L’impasse est également faite sur l’inénarrable aventure « Coke en Stock » qui lui vaut désormais l’affectueux surnom de Narco-Dakar. Mais nous admettrons volontiers que l’écologie sanitaire n’était pas le sujet de l’article.

Le seul élément intéressant de ce journalisme qui se veut d’investigation est celui disant, nous citons : « …De plus, nombreuses sont les marques qui ne souhaitent plus associer leur image à une course « sale ». Etant impossible de participer au Dakar sans l’aide financière de sponsors, de nombreux projets verts sont actuellement à l’étude (motos électriques, panneaux solaires…) et n’ont pas d’autres choix que d’être concrétisés » Tu m’étonnes ! Que ne l’ont-ils fait en Afrique.

Quand on se souvient que l’an dernier, au moment des marronniers, Jean-Louis ARAGON (journaliste Sport du même journal) avait longuement interviewé Claire Aymes, notre porte parole, pour mieux attribuer les arguments du Cavad à un parti écologiste sans évidemment nous citer, on se demande à quoi joue Le Monde.

Cavad
Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar
Assassiner des enfants n’est pas un sport !
To assassinate children is not a sport !
Asesinar ninos no es un deporte!
http://www.stop-rallyedakar.com

Réélection de Claire Aymes

Le Cavad annonce :

Claire Aymes est réélue porte-parole du Cavad (Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar)

Le combat continue. Il faut stopper le rallye Dakar.

Assassiner des enfants n’est pas un sport !
To assassinate children is not a sport !
Asesinar ninos no es un deporte!